Jul 10, 2020 10:43 UTC
  • Missiles : Israël a la peur au ventre

Selon le site web palestinien Falasten Al-Youm (Palestine Today), les Brigades al-Qods sont en possession de missiles pouvant atteindre n’importe quel lieu en Palestine occupée.

Jeudi 9 juillet, à l’occasion du sixième anniversaire de la bataille d’Al-Bunyan Al-Marsous, Abu Hamza, le porte-parole des Brigades al-Qods, l’aile militaire du Mouvement du Jihad islamique, a confirmé sur son compte Twitter que 6 ans après la bataille d’Al-Bunyan Al-Marsous, les Brigades al-Qods possèdent des missiles qui peuvent atteindre tous les centres et installations vitaux en Palestine occupée.

« Aujourd’hui, les arsenaux des Brigades al-Qods sont garnis d’équipement et les combattants ont une présence fortifiée sur le terrain », s’est-il félicité. Et de poursuivre : « Pendant la guerre de 51 jours dans la bande de Gaza, les Brigades al-Qods ont tiré des missiles sur les colonies situées aux alentours de Gaza et des principales villes israéliennes dont Netanya, située à 29 km au nord de Tel-Aviv… Les Brigades al-Qods et la Résistance palestinienne ont incarné la véritable signification de l’unité sur le terrain. »

Abu Hamza a également rappelé le plan du régime de Tel-Aviv d’occuper des parties de la Cisjordanie pour dire que les Brigades al-Qods suivent de près tous les événements sur le terrain et qu’elles sont présentes avec force pour défendre leur terre et leur honneur.

Il a également salué la nation résistante palestinienne qui ne lésine sur aucun moyen pour libérer leur patrie du joug du régime usurpateur israélien.

Missiles de précision, nouveau cauchemar d’Israël

Dans un rapport analytique, une source d’information israélienne a évoqué les missiles de précision de la Résistance palestinienne pour dire : « Le porte-parole de l’armée israélienne a évoqué l’accès des combattants de la Résistance palestinienne, déployés à Gaza, à des missiles de précision depuis fin octobre 2019, alors que ce projet est devenu opérationnel depuis 2016 par le Hezbollah libanais ».

« Dans quelle mesure le porte-parole de l’armée connaît-il les missiles de haute précision du Hamas ? Serons-nous en mesure de faire face à des missiles de précision lors de la prochaine série d’affrontements avec la bande de Gaza, ou bien devrons-nous battre en retraite en raison des préoccupations concernant les dépenses élevées de salve de ces missiles ? », s’interroge l’auteur du rapport.

En conséquence, le régime israélien sera bientôt contraint de tracer des lignes rouges, comme il les a démarquées pour le nord de la Palestine occupée, afin que la situation ne soit pas pire pour lui à l’avenir.

« Pour une nouvelle confrontation avec la bande de Gaza, l’armée doit mettre à jour la liste de nos cibles dans la région », a proféré récemment le chef du Commandement Sud.

 

Mots clés

commentaires