Jul 14, 2020 14:45 UTC

À peine quelques heures après l'avertissement lancé par le Sultan Erdogan contre la présence des "mercenaires étrangers", avertissement que d'aucuns ont cru être directement adressé à la Russie et à ses forces Wagner qui se battent aux côtés de Haftar pour...

empêcher que la Turquie et partant l'OTAN ne s'emparent pas totalement de l'Est libyen, ce carrefour énergétique qui mène à l'Europe, une terrible attaque antirusse vient de se produite non pas en Libye et à Syrte, mais bien dans le Nord syrien, soit sur l'autoroute M4 où Turcs et Russes continuent à jouer le jeu et à mener de semblables patrouilles conjointes.

Selon Avia. pro, le site militaire russe, un véhicule blindé russe a explosé en Syrie, explosion qui a fait trois blessés graves, tous trois militaires russes. La mise en scène aura été parfaite. 

"Une voiture piégée a ainsi explosé au passage de la patrouille conjointe russo-turque dans la province d'Idlib, et ce, sur l'autoroute M-4. Sur les images vidéo, curieusement tournées sur les lieux de l'incident comme s'il s'agissait surtout d'envoyer un message à la Russie, " on voit comment deux véhicules de l'armée russe qui dirigent le cortège, sont suivis de blindés turcs. Mais dès que le premier véhicule blindé russe s'approche de la zone une puissante explosion se produit, explosion provoquée, selon les analystes, par une charge d'au moins de 80 à 100 kilogrammes de TNT. Au moins trois militaires russes sont grièvement blessés selon le ministère russe de la Défense, dit Avia.pro qui ne semble pas être trop sûr de la possible survie de ces militaires. 

Et le site d'ajouter :" L'attaque contre la patrouille militaire russo-turque s'est produite dans  la ville d'Arikh, et, évidemment, cette attaque provient des terroristes pro-Ankara. Les informations sur le nombre de blessés parmi les habitants ne sont pas disponibles, cependant, une aussi forte déflagration dans une zone urbaine, n'ira pas sans faire de nombreuses victimes". 

Alors la Turquie compte-t-elle faire passer à Idlib un sanglant message à la Russie prête à contrer l'offensive turquo-otanienne contre Syrte? Pour de nombreux analystes alors que le Parlement de Tobbrouk( Est libyen) vient de donner son feu vert à l'intervention de l'armée égyptienne dans la bataille de Syrte? 

Quoi qu'il en soit, la déflagration de ce mardi au passage d'une patrouille conjointe russo-turque que la Turquie ne tardera pas à maquiller en acte "isolé" commis par des "terroristes en désaccord avec Ankara tire la sonnette d'alarme tout comme les attaques de ces trois derniers jours aussi bien terrestres qu'aériennes contre la base de Hmeimim.

Quelle sera la réaction? Quelques heures avant cette explosion, Erdogan avait appelé au téléphone le président Poutine pour évoquer la Syrie et la Libye, puisque pour la Turquie atlantiste les deux fronts ne font désormais qu'un. Comme signe d'une supposée entente telle qu'en parle l'agence de presse turque, Anadolu, l'incident de ce mardi est plutôt limite. Reste à savoir comment la Russie y réagira : par ses MiG-29 déjà envoyés en Libye ou par ses nouveaux bombardiers qu'elle vient de faire atterrir à Hmeimim. 

Mots clés

commentaires