Sep 20, 2020 20:01 UTC
  • Idlib: la Russie pirate les terroristes?

Le ministère russe de la Défense utilise des applications de messagerie instantanée pour éliminer les bases des terroristes en Syrie, écrit le site d'actualité et d'analyse politique Réseau International. 

Les forces russes, directement impliquées dans les opérations militaires en Syrie, piratent les comptes de réseaux sociaux et les applications de messagerie des terroristes, afin d’accéder aux coordonnées de leurs positions et de les mettre à la disposition des forces aérospatiales russes pour que celles-ci puissent bombarder ces endroits. 

Début septembre, l’aviation russe a bombardé une position de terroristes à Idlib, grâce aux coordonnées que les Russes avaient acquises sur Telegram. Lors de cette frappe aérienne, un camp d’entraînement, un dépôt d’armements et des véhicules militaires ont été détruits. Le 9 septembre, un groupe de terroristes, soutenus par les États-Unis, ont été éliminés lors d’une attaque, effectuée grâce au piratage des applications de messagerie des terroristes. Plus de 200 terroristes ont été ainsi éliminés à Idlib pendant les dernières semaines par les forces russes, grâce à cette campagne de piratage de messageries. 

Par ailleurs, l’agence de presse ruse Sputnik a fait part du bombardement des positions d’un groupe terroriste affilié à al-Qaïda, aux alentours d’Idlib. Les positions du groupe terroriste Hurras ad-Din au nord d’Idlib ont été bombardées, à une vingtaine de reprises, ce dimanche 20 septembre, par les avions de chasse syriens qui avaient reçu les informations nécessaires des avions de reconnaissance russes. Ces frappes aériennes ont détruit neuf positions de terroristes, une importante quantité d’équipements militaires et un dépôt chargé de produits logistiques.Une source syrienne a confié à Sputnik que des fiefs de terroristes de Hurras ad-Din à l’ouest d’Idlib avaient été également frappés. Un grand nombre de terroristes ont été tués et blessés. 

Mots clés

commentaires