Sep 30, 2020 18:08 UTC

Le secrétaire général du Hezbollah l'a souligné : « Soigne ton langage, M. Macron! Le Hezbollah ne te permet pas de te comporter en tuteur du Liban! »

Le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, a commencé son discours en présentant ses condoléances pour le décès de l’émir du Koweït et s’est ensuite attardé sur les tentatives des États-Unis destinées à réactiver le groupe terroriste de Daech. Lors d’un discours télévisé, retransmis en direct ce mardi 29 septembre, le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, a déclaré : « Il y a presque un mois, j’ai mis en garde contre les tentatives visant à faire ressurgir Daech en Syrie, en Irak et au Liban, mais ce que j’ai dit n’a pas plu à certains, car la rancune empêche de voir la réalité. » 

Seyyed Hassan Nasrallah a ajouté que les États-Unis tentaient de réactiver le groupe terroriste de Daech après l’assassinat de Qassem Soleimani et d’Abou Mahdi al-Mohandes qui a poussé la nation irakienne à réclamer l’expulsion des forces américaines de l’Irak. « Les États-Unis projettent de réactiver Daech pour ainsi justifier leur présence dans la région », a-t-il indiqué. 

Ayssar Midani, analyste franco-syrienne des questions internationales et Arnaud Develay, juriste international s'expriment sur le sujet.

Mots clés

commentaires