Oct 11, 2020 20:26 UTC

Dans un communiqué publié, ce samedi 10 octobre, les groupes de la Résistance irakienne ont indiqué qu’afin de faire prévaloir les efforts positifs de certaines personnalités nationales et politiques visant à fixer une date butoir pour la mise en œuvre de la décision de la nation, du parlement et du gouvernement irakiens, l’axe de la Résistance donnerait une nouvelle opportunité aux troupes américaines de se retirer du pays.

En revanche, le communiqué a mis en garde les Américains contre les conséquences de toute tentative ignorant la volonté du peuple irakien.
À quels risques les occupants américains seront-ils exposés en cas d’une prolongation de leur présence illégale sur le territoire irakien ?

Bernard Cornut, géopolitologue s’exprime sur le sujet.

Bernard Cornut:

« C’est clairement une menace voilée contre les troupes américaines en Irak, que soient des équipes militaires, des équipes de renseignement ou des équipes de formation.

Ça risque d’entacher la campagne électorale américaine et l’image de Donald Trump qui a promis beaucoup de choses mais qui n’a pas fait grand-chose et se trouve empêtré dans les contradictions.

Ce communiqué est un rappel de ce souhait du parlement irakien et c’est aussi une forme de pression contre les forces d’occupation américaine dans ce pays. »

 

Mots clés

commentaires