Oct 27, 2020 16:37 UTC
  • Israël se désintègre

Un célèbre orientaliste israélien a proposé la mise en place des émirats locaux, fondés sur un système tribal au lieu de créer un État indépendant palestinien.

Mordechai Kedar a écrit dans un article publié par le quotidien Makor Rishon que la mise en place d’un État indépendant palestinien allait dégrader la situation. « La meilleure solution est de créer un émirat local, composé des tribus palestiniennes », a-t-il ajouté. 

Mordechai Kedar a ajouté : « Le système tribal fonctionne toujours parmi les habitants de la Cisjordanie si bien que les chefs des tribus palestiniennes sont plus respectés que l’Autorité autonome ». 

Selon l’orientaliste israélien, « les Émirats palestiniens unis s’efforceront de mettre sur pied un émirat indépendant dans toutes les villes de la Cisjordanie alors qu’Israël restera à jamais dans les zones rurales, chaque émirat dans les régions de la Cisjordanie sera fondé sur la tribu qui y habite et les chefs des tribus seront à la tête du pouvoir ».

Il a précisé que les « Émirats palestiniens unis » en Cisjordanie comprendraient les villes de Jénine, Naplouse, Toulkarem, Qalqilya, Ramallah, Ariha, l’ouest d’al-Khalil et la bande de Gaza. 
Cette proposition reflète peut-être une arrière-pensée d’une bonne majorité des Israéliens qui prévoient un éventuel effondrement de leur société. 

Yossi Melman, analyste et journaliste israélien, a récemment déclaré que la fissure, le différend, la haine et la division entre la droite, les modérés, la gauche, les séculaires, les pro-orientaux et les pro-occidentaux menaçaient la structure fragile de l’entité israélienne.

« Cette menace s’avère même plus dangereuse en considérant la répression de la nation palestinienne et l’occupation de ses terres et les conséquences dangereuses de ces actes pour la société israélienne », réaffirme Yossi Melman. 
Par ailleurs, la proposition de Mordechai Kedar pourrait également trahir la crainte des Israéliens quant à la propagation d’une lutte armée en Cisjordanie et aussi à une éventuelle opération du Hezbollah contre le front du nord d’Israël. 

Selon un récent sondage, la plupart des Israéliens croient que la mise en application du plan de l’annexion de la Cisjordanie susciterait très probablement la troisième vague du soulèvement du peuple palestinien. Il y a presque deux semaines, deux militaires israéliens ont été blessés dans une opération des combattants palestiniens en Cisjordanie. Après cet incident, Aviv Kochavi, chef d’état-major de l’armée israélienne, a organisé un exercice militaire de grande envergure au risque de faire contaminer un millier de soldats. 

 

Mots clés

commentaires