Nov 24, 2020 17:21 UTC
  • Un hélicoptère israélien abattu

Un hélicoptère israélien s’est écrasé près de Mishmar Hanéguev au sud de la Palestine occupée.

La radiotélévision du régime d’Israël a rapporté que les médecins et les ambulanciers du MDA (Urgences israéliennes) se sont rendus immédiatement sur les lieux du crash et signalé la présence de deux hommes inconscients. Les rapports précisent qu’il ne s’agissait pas d’un hélicoptère, mais d’un avion léger. Le pilote de l’appareil a apparemment tenté d’effectuer un atterrissage d’urgence qui s’est soldé par un accident. Les photos qui suivent ont été publiées par Fars News qui se réfère à la page Twitter de l'agence de presse palestinienne Shehab.

Selon une autre dépêche, le mouvement de la Résistance islamique de la Palestine (Hamas) a envoyé un message au régime sioniste par l’intermédiaire de l’Égypte. Il précise qu’en raison des pressions exercées sur Gaza, le contrôle de la situation pourrait lui échapper, intensifiant de ce fait les attaques de représailles et les tirs de missiles.

Il demande aussi de permettre en ces temps de crise sanitaire l’acheminement de matériel médical dans la bande de Gaza dont les centres de soins manquent cruellement de respirateurs artificiels et de tests de dépistage de la Covid-19. Pour une population de deux millions d’habitants, il n’y a que 100 lits équipés de respirateur artificiel.

Le journal libanais Al-Akhbar a écrit que le régime d’Israël s’opposait au transfert de matériel dans la bande de Gaza, mais que les roquettes tirées le 22 novembre sur la ville israélienne d’Ashkelon, près de la frontière avec le territoire palestinien, l’avaient contraint à changer d’avis.

Toujours est-il que le ministre des Affaires militaires israélien, Benny Gantz, a prétendu que Tel-Aviv était prêt à négocier avec le Hamas, pour permettre que « les conditions de vie dans la bande de Gaza s'améliorent », selon Anadolou.

Par ailleurs, Tel-Aviv a fait part du début d’une grande manœuvre dans la région en fin de semaine. Suite à cette annonce, le Hamas a prévenu Le Caire que les tirs de missiles ne seraient plus encadrés par la Résistance et ses brigades militaires étaient en état d’alerte.

Le journal israélien Maariv a par ailleurs rapporté que pour les services de renseignement, le Jihad islamique était à l’origine des frappes de dimanche contre Ashkelon.

 

 

Mots clés