Nov 25, 2020 19:43 UTC
  • Arabie: un pétrolier explose!

Un pétrolier grec a été touché par une explosion qui a eu lieu dans les limites du port Chouqaiq, en Arabie saoudite.

Selon la chaîne de télévision Al-Jazeera, « le navire commercial a subi des dommages suite à l’explosion ».

L'explosion, survenue ce mercredi 25 novembre, a frappé le MT Agrari, un navire sous pavillon maltais et géré par la Grèce au large de Chouqaiq, en Arabie saoudite, juste au nord de la frontière yéménite. La coque du navire a été endommagée.

Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition d’agression saoudienne, a accusé Ansarallah d’avoir mené « cet acte terroriste » avec « le soutien iranien ». « Ces actes menacent la navigation et le commerce mondiaux », a-t-il ajouté.

Enclisé dans sa guerre d'agression contre le Yémen, le régime saoudien avance des allégations sans fondement contre l'Iran pour camoufler ses échecs successifs face à la vaillante résistance du peuple yéménie. 

La société britannique de sécurité maritime Ambrey a déclaré que l'Agrari, géré par TMS Tankers, avait été endommagé par une mine alors qu'il était amarré à la centrale à vapeur de Chouqaiq (SSPP).

« L'explosion a eu lieu dans les limites du port et a perforé la coque du navire, qui est dans le ballast », a déclaré Ambrey dans un communiqué, ajoutant que le navire était arrivé à Chouqaiq lundi.

La mer Rouge est une voie de navigation vitale pour le fret et l’approvisionnement énergétique du monde.

L'explosion survient au milieu des tensions croissantes entre l'Arabie saoudite et Ansarallah, qui a récemment intensifié les attaques transfrontalières contre la monarchie, en riposte aux agressions continues des Saoudiens visant la nation yéménite.

Lundi, un missile de croisière tiré par des combattants d’Ansarallah a frappé une installation pétrolière dans la ville saoudienne de Djeddah sur la mer Rouge.

Mardi, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a prétendu avoir détruit cinq mines navales qui auraient été posées par Ansarallah dans le sud de la mer Rouge.

Il y a deux semaines, un incendie s’est déclaré près d'une plate-forme flottante appartenant au terminal pétrolier de Jizan.

L’Arabie saoudite et ses alliés ont attaqué le Yémen en mars 2015, causant l’une des pires catastrophes humanitaires dans ce pays pauvre aux immenses ressources.

Mots clés