Dec 03, 2020 13:11 UTC
  • Le Hezbollah

Qu'on se le rappelle bien : Depuis le 21 juillet 2020, date à laquelle le régime de Tel-Aviv a frappé le sud-ouest de Damas, en tuant Kamel Mohsen, l'armée sioniste est en état d'alerte, ce qui revient à dire qu'en théorie, tout appareil militaire israéliens a les yeux rivés sur le front Nord.

Tout au long de ces trois mois et quelque, cette même armée sioniste a exposé sous les yeux du monde entier le spectacle d'une armée bien "robuste" surtout lors de ce fameux épisode dit "Lethal Arrow" où les militaires sionistes ont singé dans des cités fortifiées et placés sous surveillance des dizaines de satellites, de radars et de drones "comment se mettre en mode offensive" une fois que les commandos du Hezbollah auront franchi les frontières de la Galilée pour "occuper les colonies du Nord". Peu de publication ont évoqué ensuite la "cata" qu'a constituée cette manœuvre et comme à leur habitude, les Sionistes ont attendu le discours de Nasrallah pour comprendre où ils en sont :

« Les Israéliens ont simulé une bataille contre des groupes de la Résistance qui vont s’infiltrer dans les colonies du nord. Les manœuvres se basaient sur le combat dans la Galilée sans faire d’incursion dans les territoires libanais. Ceci signifie que pour la première fois, les Israéliens craignent d’une offensive de la Résistance. L’armée sioniste est passée de l’état de l’offensive à l’état défensif. La vision de l’ennemi a changé. Il craint commettre une agression contre le Liban, après avoir menée des invasions d’envergure par le passé. Aujourd’hui, l’ennemi ne cherche plus à lancer des attaques au sud Liban. Ce qui nous rassure que nos comptes sont corrects au sujet de l’équation de force. »

Au 124ème jour de leur état d'alerte sur le front Nord, les militaires sionistes viennent d'apprendre que le ciel "israélien" a été allègrement infiltré par un superbe drone du Hezbollah, et ce alors même que le chef de l'état-major Aviv Kouchavi dépêché samedi le 28 novembre, soit au lendemain de l’assassinant du vice ministre iranien de la Défense, Fakhrizadeh, promettait que lui et ses troupes " sont prêts à faire face à tous les scénarios". Les images tournés des positions de l'armée sionistes datent de la fin d'octobre, soit au plus fort de l'état d'alerte sur les frontières avec le sud du Liban. Selon le journal libanais, Al Akhbar, Le drone de reconnaissance du Hezbollah est très facilement  entré dans l'espace aérien d’Israël sans qu'aucun radar soit alerté ni aucun Dôme de fer se voit dans l'obligation de réagir. De deux choses une : soit les radars israéliens qui s'apprêtent à intercepter des vagues de missiles iraniens d'ici peu ne fonctionnement pas bien, soit ils fonctionnent mais le drone Hezbollah avait de quoi les rendre totalement aveugle. Dans les deux cas, Israël est bien parti ! Et dire que depuis quelques jours l'entité a planté son Dôme de fer à Haïfa façon de protéger, son " port" contre " toute éventuelle frappe aux missiles" depuis le sud du Liban, si la riposte "iranienne" à l'assassinat de Fakhrizadeh finissait par embraser le front Nord. 

L'armée israélienne a organisé le 25 octobre  un grand exercice militaire de cinq jours dans lequel elle a simulé des interceptions de cibles hostiles comme drone, missile voire avion. L'armée a aussi simulé la guerre sur plusieurs fronts, en particulier sur le front nord, proche de la frontière libano-syrienne, selon Al-Akhbar.

« Les simulations ont aussi concerné l'endiguement d'une 'invasion terrestre" impliquant les commandos du Hezbollah,  précédés et suivis d'une attaque au drone simultanée et des tirs de missiles contre le territoire israélien.  et bien des avions et des hélicoptères sionistes y ont pris part mais visiblement leur succès reste à vérifier" 

Et Al Akhbar d'ajouter : "« Le deuxième jour de l'exercice, l'un des objectifs a consisté à « empêcher les drones du Hezbollah de tout type et de différentes tailles de pénétrer le ciel" et ce pour éviter que dans tout clash à venir "ce ciel reste imperméable". Objectif raté puisque sous le nez des unités radars israéliens et alors même que ces unités se trouvaient en état d’alerte maximal, un drone de reconnaissance de la Résistance libanaise s'est infiltré dan le ciel de la Galilée et une fois sa mission de reconnaissance accomplie, il est retourné au Liban et ce, sans être détecté par les radars des systèmes de défense anti-aérienne de l'armée israélienne".....

La chaîne d’information Al-Manar devra diffuser une partie du film montrant comment le drone du Hezbollah a réussi de pénétrer le ciel des territoires occupés.

Mots clés