Dec 04, 2020 11:11 UTC
  • Explosion: Tel-Aviv tremble!

L'insécurité règne en Israël et les sionistes sont pris de panique de par la cascade d’incidents qui se sont produits ces derniers jours : l'explosion d'une voiture piégée et l'attaque à l'arme blanche à Qods.

Le régime israélien tente de faire un black-out total sur les détails d’une mystérieuse explosion qui est survenue le mardi soir 1er décembre à Rishon LeZion, située à proximité de Tel-Aviv. Dans une brève info, à laquelle des photos avaient été attachées, le quotidien israélien Israel Hayom a prétendu que le conducteur avait été légèrement blessé bien que les pièces de son véhicule se voyaient en petits morceaux...

« Une personne a été blessée et une autre a pris la fuite suite à une explosion qui a eu lieu à 9 h 30 dans un quartier côtier de Rishon LeZion », « La personne blessée a été immédiatement transférée à l’hôpital », ajoute la même source. Le quotidien israélien a cité des témoins oculaires soulignant que l’explosion avait détruit la voiture et créé un trou relativement gros dans la rue ; cependant, il prétend que la victime n’a subi que de légères blessures. Dans une autre partie de l’article, Israel Hayom rapporte que le détonateur de bombe avait été attaché au démarreur de la voiture et dès que la voiture avait démarré, la bombe avait explosé. Cela intervient alors que certains témoins oculaires affirment que la déflagration est survenue alors que le véhicule roulait. Le nom de la victime n’a pas été annoncé et le quotidien israélien s’est contenté de préciser qu’il avait 50 ans. « Quelques moments après l’explosion, l’une des personnes qui l’accompagnaient a quitté le lieu de l’incident », indique le journal. « L’explosion était due à un règlement de compte criminel ». Le bureau de supervision sur la presse israélienne a interdit la publication des détails de cet incident.

Attaque à l’arme blanche à Qods :2 Sionistes blessés

« Au moins deux Sionistes ont été blessés dans une attaque à l’arme blanche à Qods occupée », rapportent les médias israéliens.

Selon le rapport, deux Sionistes ont été poignardés dans le district d’Eshkol à Qods ocupée.

« La police a arrêté l'agresseur de l'incident qui avait des antécédents criminels », ajoute le même rapport.

Lire plus : La riposte "iranienne" a-t-elle déjà commencé ?

Cependant, certaines sources ont qualifié cet incident d’"opération martyre".

L'identité et les motifs de l'agresseur n'ont pas encore été dévoilés.

 

 

Mots clés