Dec 29, 2020 17:47 UTC
  • Gaza sort ses missiles surprise!

Différents groupes de la Résistance palestinienne dont le Jihad islamique de la Palestine et le Hamas ont entamé le 28 décembre un exercice militaire conjoint depuis Gaza, ont annoncé les Brigades al-Qods, branche militaire du Jihad islamique. L’exercice est baptisé « Pilier fort » (Al-Rukn al-Chadid en arabe) et se termine le 29 décembre dans l’après-midi.

Une déclaration a été publiée depuis un centre de commandement conjoint selon laquelle toute agression israélienne ferait l’objet d’une réponse « conjointe ».

« Ceux qui dirigent l’occupation doivent se rendre compte que la simple pensée d’un aventurisme contre notre peuple sera confrontée à notre unité et à notre toute-puissance et que de nombreuses surprises les attendent », a déclaré le porte-parole du Jihad islamique, Abou Hamzah, dans un discours marquant le début de l’exercice.

 Selon la télévision israélienne KAN News, l’Iran aurait demandé que les groupes de Gaza mènent l’exercice conjoint pour envoyer un message de dissuasion clair à Israël.

Abou Hamzah a fait savoir que la Résistance se renforçait et améliorait ses performances de façon constante. « La Résistance optimise constamment ses moyens, ses tactiques et sa gestion du conflit. L’ennemi se rend compte que la Résistance est de plus en plus forte et capable de l’affronter, de lui imposer sa force de dissuasion et de lui porter des coups en représailles », a-t-il indiqué.

Les groupes de la Résistance à Gaza « ne permettront pas à l’ennemi sioniste d’imposer des règles d’engagement auxquelles ils ne consentent pas, et les accords honteux et les normalisations ratées ne changeront rien sur le terrain », a-t-il ajouté.

Outre le Jihad islamique et le Hamas, dix autres groupes ont pris part aux exercices. Au menu : tirs de missiles sol-mer, débarquement des forces navales sur le littoral de Gaza et pilonnage des véhicules ennemis. Ceux-ci s’inscrivent dans le cadre de la volonté de renforcer la coopération parmi les groupes de résistance et leur préparation au combat selon un communiqué du centre de commandement conjoint basé à Gaza.

« Le message principal envoyé par les groupes de la Résistance est qu’ils sont prêts à répondre à toute agression », a déclaré à la presse un responsable du Hamas dans la bande de Gaza.

Pendant ce temps, Israël continue de démolir des maisons dans la bande de Gaza.

Tout cela fait suite à l’entrée d’un sous-marin israélien dans le canal de Suez pour une « démonstration de force » dirigée contre l’Iran.

Selon Yediot Aharonot, le porte-parole de l’armée israélienne, Hidai Zilberman, a déclaré : « Bien qu’Israël ne soit au courant d’aucun projet d’attaque spécifique de l’Iran contre Israël, les forces iraniennes pourraient mener une attaque depuis l’Irak ou le Yémen. » Le site rapporte qu’Israël détiendrait des informations selon lesquelles l’Iran développait des engins volants sans pilote et des « missiles intelligents » en Irak et au Yémen qui seraient en mesure de frapper le territoire israélien.

En réponse, le contre-amiral Alireza Tangsiri, commandant des forces navales du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), a averti que l’Iran était prêt à se défendre dans n’importe quel scénario.

« Nos forces et nos systèmes sont en état de haute préparation pour défendre les frontières maritimes, les intérêts et la sécurité de notre pays », a-t-il déclaré.

 

 

Mots clés