Jan 20, 2021 17:54 UTC
  • M. Biden, avez-vous tiré leçon de votre fiasco au Moyen-Orient?

Aux États-Unis, le sénateur républicain Rand Paul a vivement critiqué Joe Biden et son candidat pour le poste de secrétaire d’État, Antony Blinken.

Lors d’une réunion de la Commission des relations étrangères du Sénat américain qui a eu lieu pour examiner la candidature de Blinken, le sénateur républicain Rand Paul (Kentucky) a vivement critiqué Blinken pour son soutien, depuis de longues années, à la politique de « changement de régime » dans la région de l’Asie de l’Ouest.

Le sénateur républicain a commencé ses propos en mettant en question le rôle de Blinken dans l’intervention de l’OTAN en Libye (2011) et son soutien à l’invasion militaire américaine en Irak (2003). Rand Paul, a qualifié ces actions militaires de « catastrophiques ».

Le sénateur Rand Paul a estimé que Joe Biden était lui aussi un partisan de la politique de « changement de régime » dans la région. Le sénateur républicain a ajouté que Blinken continuait aussi à soutenir l’idée d’un changement de régime en Syrie et de la dépense de grandes sommes d’argent pour former de soi-disant « forces rebelles modérées ».

Pour en donner un exemple, Rand Paul a précisé que l’administration de l’ancien président Barack Obama avait dépensé 250 millions de dollars pour former 60 rebelles, ce qui, selon lui, était un gaspillage d’argent.

Parmi les conséquences « catastrophiques » de la politique de changement de régime dans la région, le sénateur Paul a mis l’accent sur le renforcement de la position de la République islamique d’Iran qui a profité des échecs successifs de Washington.

Il a déclaré qu’en raison des mauvaises politiques des États-Unis, un pays comme l’Irak est devenu le meilleur ami de Téhéran.

Dans une autre partie de son discours, le sénateur Rand Paul a qualifié le régime saoudien de « haïssable » et a critiqué les États-Unis de soutenir militairement et politiquement des régimes comme les régimes de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis, malgré le bilan tragique de ces régimes en matière des droits de l’Homme.

En s’adressant à Antony Blinken et à Joe Biden, le sénateur républicain a déclaré : « Vous n’avez tiré aucune leçon des guerres en Irak, en Libye ou en Syrie. Vous n’avez pas compris que le changement de régime n’était pas la meilleure solution pour le Moyen-Orient. »

Quant à la Syrie, le sénateur Paul a souligné que sous l’administration Obama, Antony Blinken était un partisan du changement de régime en Syrie.

Rand Paul a déclaré : « Qui avez-vous soutenu ? Al-Qaïda et al-Nosra. Vous les avez soutenus quand Hillary Clinton était secrétaire d’État. Ce n’était qu’un fiasco, car contrairement à vos idées, il n’y avait aucune force modérée parmi les groupes armés qui se battaient contre le gouvernement de Bachar Assad. »

Mots clés