Jan 22, 2021 08:45 UTC
  • Irak: 2e raid anti-US en 24h

Une fois de plus, les convois militaires de la coalition internationale ont été la cible d’explosions ; la Résistance libanaise s’interroge sur les attentats terroristes à Bagdad, tout en les condamnant fermement.

Ce jeudi 21 janvier, une explosion s’est produite sur le trajet d’un convoi logistique de la coalition internationale alors qu’il passait sur l’autoroute à Abu Ghraib, à l’ouest de la capitale irakienne, Bagdad, a rapporté Shafaq News faisant état d’un blessé.

Plus tôt dans la journée, un autre convoi militaire appartenant à la coalition internationale a été visé par un engin explosif alors qu’il passait sur l’autoroute de Samawah dans le sud de l’Irak.

Face aux attaques consécutives contre les convois militaires américains, la Résistance libanaise a fermement condamné le double attentat terroriste à Bagdad qui a fait 32 morts et plus de 100 blessés.

« Le Hezbollah condamne fermement les attaques terroristes qui ont visé la capitale irakienne Bagdad, ayant tué et blessé un certain nombre de citoyens irakiens », a indiqué la Résistance libanaise dans un communiqué.  

« Après une période d’accalmie et à un moment où les revendications populaires et officielles exigeant le retrait des troupes américaines d’Irak ne cessent d’accroître, le retour des attentats a de quoi susciter des doutes. Les États-Unis ont réagi en imposant davantage de sanctions aux Hachd al-Chaabi et à leurs hauts commandants afin de confronter à nouveau l’Irak à Daech et d’autres groupes terroristes », indique le communiqué.

« La réponse à ce crime barbare est la vigilance et l’unité du peuple irakien, son attachement à la liberté et à l’indépendance ainsi que son opposition à l’occupation américaine », ajoute-t-il.

Par ailleurs, le conseiller du Commandement des opérations de Bagdad a déclaré que l’un des kamikazes impliqués dans l’attentat de Bagdad était un ressortissant saoudien.

Se référant aux informations divulguées, le responsable des Unités de mobilisation populaire irakiennes, les Hachd al-Chaabi, précise que le kamikaze saoudien est entré en Irak par le passage d’Arar en se faisant passer pour un chauffeur de camion et a été transféré dans un refuge à Bagdad.

Suite à l’assassinat des commandants de la Résistance par un drone américain le 3 janvier 2020, le Parlement irakien a approuvé une loi exigeant le retrait des troupes américaines d’Irak.

Mots clés