Jan 22, 2021 18:18 UTC
  • Israël frappe la Jordanie!

Ce raid israélien de ce vendredi matin contre Masyaf à l'ouest de Hama s’avère être l'un des plus gros fiascos aérien israéliens depuis que l'entité sioniste a commencé sa campagne de guerre contre la Syrie... Les missiles Delilah tirés depuis Tripoli au nord du Liban ayant raté leurs cibles se sont abattus sur des maisons civiles provoquant la mort de quatre membres d'une famille mais pas que..., les missiles Delilah tirés contre Masyaf ont frappé la Jordanie. 

Des sources jordaniennes locales ont rapporté que le bruit d'une explosion dans une ville de la province d'Ajloun avait été entendu en même temps que les attaques du régime israélien contre la province syrienne de Hama ce vendredi matin.

Citant des témoins oculaires, les médias jordaniens ont annoncé qu'une explosion avait été entendue dans le nord-ouest de la Jordanie.

Des sources jordaniennes ont déclaré que des explosions avaient été entendues vendredi matin dans la ville d'al-Wahdaneh, dans la province jordanienne d'Ajloun, au nord-ouest, coïncidant avec l'attaque du régime sioniste contre la Syrie.

Les habitants de la zone ont signalé la présence des forces de sécurité jordaniennes dans la zone et le siège de la ville pour ouvrir une enquête.

Les médias locaux de la province jordanienne d'Ajloun, au nord-ouest de la Jordanie, ont publié des images du site de l'explosion.

Bien que la cause de l'explosion n'ait pas été mentionnée, des sources ont suggéré que la cause serait liée aux frappes aériennes lancées par les forces d'occupation israéliennes sur plusieurs zones en Syrie.

Il est à rappeler que le régime sioniste a visé ce vendredi matin plusieurs zones de la province de Hama.

En Jordanie, des fragments de missiles intercepteurs ont été découverts à partir de défenses aériennes syriennes précédemment tirées pour abattre les missiles tirés par le régime israélien. 

Les défenses aériennes syriennes se sont confrontées vendredi matin à une agression israélienne dans le gouvernorat de Hama, ont indiqué les médias de l'État syrien, après avoir rapporté que des explosions avaient été entendues dans cette région.

« Vendredi, vers quatre heures du matin, l'ennemi israélien a lancé une agression aérienne avec une série de missiles venant du côté de la ville libanaise de Tripoli, visant ainsi des cibles situées dans les environs du gouvernorat de Hama. Nos défenses aériennes ont confronté les missiles de l'ennemi et elles les ont pour la plupart abattus », ont rapporté les médias de l'État syrien citant une source militaire.

Selon certains rapports les explosions ont été entendues jusqu'à Tartous, à 160 kilomètres au nord-ouest de la capitale syrienne, Damas.

L'attaque visait un centre de recherche près de la ville de Masyaf, à la périphérie de Hama, a rapporté l'agence de presse Sputnik.

Signe des temps, l'armée israélienne a tenté précipitamment cet après-midi de masquer ce méga fiasco en prétendant avoir intercepté un drone « libanais » dans le ciel d'Israël... 

L'armée israélienne a prétendu vendredi qu'elle avait abattu un drone qui était entré dans l'espace aérien israélien depuis le Liban.

« Le drone était sous le contrôle des forces de défense israéliennes tout au long de l'incident », a prétendu l'armée israélienne dans un communiqué, selon Reuters.

Cette allégation intervient alors qu'un drone de reconnaissance du Hezbollah libanais est entré dans l'espace aérien israélien à la fin du mois d'octobre, au plus fort de l'état de préparation de l'armée israélienne, et après avoir photographié et sans être identifié par l'ennemi, est retourné au Liban.

Mots clés