Jan 24, 2021 20:56 UTC
  • Aéroport saoudien frappé!

Les vols de l’aéroport international du roi Khaled à Riyad en Arabie saoudite sont suspendus à la suite de l’interception d’un missile que les autorités du royaume ont attribué aux forces yéménites.

Une information a circulé sur l’interception d’un missile tiré vers l’espace aérien de Riyad, rapporte la chaîne Al-Jazeeera. Plusieurs avions de ligne ont changé de trajectoire et se sont dirigés vers l’aéroport international du roi Fahd, connu aussi sous le nom de Dammam.

Le site de l’aéroport de Riyad a fait état du retard de la plupart de ses vols à l’arrivée, sans donner de détails précis.

Le site Flightradar24 a annoncé la suspension de la navigation aérienne à l’aéroport international du roi Khaled et le changement de direction des avions vers l’aéroport de Dammam. Il montre deux avions n’ont toujours pas atterri à l’aéroport de Riyad, mais survolent les alentours.

Les passagers sur place disent que les vols ont été suspendus sans que les raisons leur soient données.

Alors que le royaume saoudien accuse Ansarallah du Yémen, le gouvernement de salut national du Yémen n’a fait aucun commentaire à ce sujet.  

Certains utilisateurs des réseaux sociaux en Arabie saoudite ont déclaré avoir entendu une explosion dans le ciel de la capitale, Riyad, indiquant qu’elle avait été causée par l’interception d’un missile.

Les responsables saoudiens ont également prétendu que la DCA du pays avait intercepté et détruit une cible hostile dans le ciel de Riyad. Allégation que la télévision saoudienne a aussi confirmée.

Evidemment vu la quantité d'images que le régime de Riyad a fait circuler sur les réseaux sociaux pour dire que sa DCA , une fois n'est pas coutume, a fonctionné,  a provoqué aussitôt des suspicions :  le Patriot Us et autres composantes de la DCA saoudiennes ont-ils sorti enfin de leur torpeur? Pour le grand malheur de Riyad qui voit déjà l'affaire de blacklistage d'Ansarallah partir en fumée puisque les USA de Biden trouvent parfaitement la Résistance yéménite capable de s'en prendre aux troupes américaines à Mahra, à Socotra ou encore à Mion et s'attaquer même contre Israël par mer ou terre, la réponse est non.

Mots clés