Jan 28, 2021 07:41 UTC
  • Guerre anti-US: les talibans à Téhéran!

Lors d’une rencontre mercredi avec une délégation politique des Talibans afghans, le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne a réaffirmé que les États-Unis se souciaient peu de la paix et de la sécurité en Afghanistan.

« La stratégie des États-Unis est de maintenir la guerre et l'effusion de sang entre les différentes factions afghanes », a t il dénoncé.

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne, Ali Chamkhani, a déclaré que Téhéran ne reconnaîtrait jamais aucun groupe cherchant à prendre le pouvoir en Afghanistan en recourant à la guerre.

Chamkhani a fait ces remarques lors d’une réunion de mercredi avec une délégation politique des talibans, conduite par le chef adjoint du bureau politique du groupe, le mollah Abdul Ghani Baradar.

Le haut responsable de la sécurité iranienne a souligné que la République islamique d'Iran ne reconnaîtrait jamais aucun courant cherchant à prendre le pouvoir en Afghanistan par la guerre, soulignant la nécessité pour tous les groupes ethniques de participer à un processus totalement pacifique pour décider du sort de l'Afghanistan.

En allusion au bellicisme et aux activités perverses des États-Unis dans la région, Chamkhani a déclaré : « Les États-Unis ne se soucient pas de la paix et de la sécurité en Afghanistan. La stratégie des États-Unis est de maintenir la guerre et l’effusion de sang entre les différentes factions afghanes. »

« Les États-Unis poursuivent le spectacle des négociations de paix dans le but de créer une impasse et imputer aux différentes parties afghanes la responsabilité de l'insécurité et de l'instabilité dans leur pays », a-t-il fait remarquer.

Il a également décrit toute atteinte à la sécurité en Afghanistan, en particulier dans les provinces frontalières de l'Iran, comme un problème intolérable, exhortant les talibans de coopérer avec le gouvernement afghan dans la lutte contre Daech.

Pour sa part, le mollah Abdul Ghani Baradar a fait un compte rendu des négociations de paix en Afghanistan. Les initiatives de l’ex-président américain Donald Trump pour mener à bien l'accord de paix sont un échec et les talibans ne font pas confiance aux États-Unis ; ils lutteront contre les mercenaires des États-Unis.

« Les talibans estiment que tous les groupes ethniques et tribaux doivent participer et jouer un rôle dans l'avenir de l'Afghanistan », a-t-il réaffirmé.

Le mollah Abdul Ghani Baradar a également souligné la nécessité de protéger la sécurité de la frontière commune entre l’Afghanistan et l’Iran, exprimant la volonté des talibans de coopérer à ce sujet.

Mots clés