Feb 27, 2021 20:35 UTC
  • Égypte/USA: Israël mis de côté?

Sur fond de la poursuite des attaques sur les frontières des territoires occupés, dont la dernière en date a laissé un blessé parmi les soldats sionistes à la frontière avec l’Égypte, le général MacKenzie, commandant du CentCom, se rend dans la capitale égyptienne. 

Dans la nuit du vendredi au samedi 27 février, un soldat israélien a été blessé lors d’une fusillade à l’aveugle effectuée dans le sud des territoires occupés depuis les frontières égyptiennes, a annoncé l’armée israélienne sur son compte Twitter faisant également état du lancement d’une enquête.

Lors d’un incident similaire, il y a environ deux jours, le journal sioniste Yedioth Ahronoth a rapporté qu’un soldat du régime avait été blessé sur une base militaire à Ghor à l’est de la Palestine occupée.

Plus tôt dans la semaine, l’armée israélienne a fait face à une menace potentielle lorsqu’elle naviguait au large de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza.

Le porte-parole de l’armée israélienne a déclaré dans un communiqué que la marine avait repoussé la menace et que les troupes israéliennes continueraient d’opérer en mer et sur terre. Cependant, il existe des rapports contradictoires sur le sort du bateau non identifié qui s’est approché du navire de la marine israélienne : alors que certaines sources indiquent que les forces sionistes auraient coulé le bateau, l’agence de presse palestinienne Wafa a rapporté que le navire israélien avait tiré à deux reprises sur le bateau de pêche palestinien dont les pêcheurs sont rentrés indemnes à Gaza.

La marine israélienne a ciblé à plusieurs reprises des zones de Gaza avec des attaques brutales qui constituent une violation de l’espace maritime du Liban, l’armée libanaise ayant signalé ces derniers jours qu’un navire de guerre avait violé les eaux territoriales libanaises sur une distance d’environ 150 mètres.

Sur fond des tensions persistantes sur les frontières des territoires occupés, le commandant du Commandement central américain au Moyen-Orient (CentCom) s’est rendu au Caire pour s’entretenir avec le président égyptien de la poursuite du processus de coordinations sur les questions régionales et les domaines de coopération.

Il s’agit de la première visite d’un haut responsable militaire américain depuis l’entrée en fonction de Joe Biden, ce dernier n’ayant pas encore pris contact avec les dirigeants égyptiens ni ceux de la plupart des pays de la région.

La présidence égyptienne a déclaré dans un communiqué que le président al-Sisi avait rencontré Mackenzie en présence de Mohamed Farid, chef d’état-major interarmées, et de Jonathan Cohen, l’ambassadeur américain au Caire.

Le communiqué d’ajouter que la réunion a porté sur les moyens de développer la coopération militaire-sécurité, la lutte contre le terrorisme, les programmes de formation et les évolutions au Moyen-Orient, dans la Corne de l’Afrique et la Méditerranée orientale.

Le 17 février, le Département d’État américain a évoqué l’approbation éventuelle d’un accord militaire de 197 millions de dollars avec l’Égypte. L’Égypte a reçu 1,5 milliard de dollars d’aide annuelle, dont 1,3 milliard de dollars d’aide militaire, des États-Unis depuis qu’elle a signé un traité de paix avec Israël en 1979.

Mots clés