Mar 05, 2021 13:31 UTC
  • Syrie: les agents US capturés

En Syrie, six miliciens kurdes pro-américains ont été arrêtés dans la province de Hassaké.

Des forces tribales syriennes ont arrêté six miliciens kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les États-Unis, dans la province de Hassaké. 
Le jeudi 4 mars, des sources locales ont confié à l’agence de presse russe Sputnik qu’un groupe de forces tribales de Hassaké avaient attaqué, par des armes blanches et légères, un poste de contrôle situé dans l’est de Tell Hamis, au nord-est de Hassaké. 

« Les forces tribales ont arrêté tous les miliciens kurdes qui étaient présents à ce poste de contrôle », a-t-on appris des mêmes sources. 
Et d’ajouter : « Un certain nombre des miliciens kurdes ont été légèrement blessés lors de l’attaque d’autant plus que leurs armes ont été saisies par les forces tribales ». 

Cette attaque fait partie d’une série d’opérations armées contre les miliciens kurdes pro-américains. Dans la foulée, des habitants des provinces de l’est et du nord-est de la Syrie sont, à maintes reprises, descendus dans la rue afin de protester contre les miliciens pro-américains et d’exprimer leur soutien au gouvernement syrien. 

Une bonne partie de la province de Hassaké est occupée par les miliciens kurdes. L’est de la Syrie est riche en ressources en hydrocarbures que les Américains et leurs supplétifs sont en train de piller.

Par ailleurs, des sources locales dans la province de Hassaké ont déclaré que 23 villages du nord de cette province avaient été désertés par leurs habitants en raison des offensives de l’armée turque et de ses supplétifs. 

« Les attaques en cascade des occupants turcs contre ce village ont poussé les habitants à l’abandonner », a déclaré Ibrahim Saleh, un habitant du village Umm Keif, situé à trois kilomètres de l’ouest de Tall Tamer. « 300 foyers habitaient dans ce village mais maintenant, il n’en reste que 30 », a-t-il ajouté. 

À noter que les attaques menées par la Turquie contre les régions du nord de Tall Tamer ont privé 28 villages d’électricité alors que les techniciens du secteur de l’électricité syrien ne peuvent pas atteindre les régions touchées en raison de la présence des miliciens turcs sur la route M4. 

D’autre part, des sources locales ont confié à l’agence de presse officielle syrienne, SANA, qu’un commandant des Forces démocratiques syriennes (FDS) avait été assassiné dans la ville d’al-Malikiya, en banlieue de Hassaké.  

« Des individus armés ont ouvert le feu sur un commandant des FDS qui a été tout de suite tué », ont déclaré des sources, ajoutant que ses deux gardes du corps avaient été blessés. 

Dans le même temps, un groupe de militaires américains ont mené une patrouille aux alentours d’al-Malikiya, avant de se diriger, à bord de leurs véhicules, en direction du village d’Aïn Diwar et de la frontière turque.

 

Mots clés