Apr 06, 2021 19:57 UTC
  • L'Iran crée sa

Alors que les coalitions navales des États-Unis et de leurs alliés dans la région du golfe Persique, pour contrer ce qu’ils appellent « l’influence régionale de l’Iran », ont échoué à plusieurs reprises, ...

une véritable dynamique semble naître avec un fort penchant vers l’Orient et en particulier autour de l’axe de l’Iran, dans le golfe Persique, la mer d’Oman et le nord de l’océan Indien, ce qui pourrait conduire à la formation d’une nouvelle coalition navale anti-américaine dans cette région stratégique.

Une flotte de la marine pakistanaise accostée dans le port de Bandar Abbas s’est rendue dans les eaux du golfe Persique et de la mer d’Oman pour participer à un exercice naval combiné irano-pakistanais.

Selon l’ISNA, citant la marine de la République islamique d’Iran, l’amiral Reza Sheibani, porte-parole de cet exercice conjoint, déclarant que le but de cet exercice naval était d’améliorer la capacité de combat et d’échanger des informations et des connaissances militaires entre les deux marines iranienne et pakistanaise a ajouté : « Cet exercice aura lieu dans les eaux du golfe Persique et la mer d’Oman visant à démontrer la puissance navale et la synergie entre les marines iranienne et pakistanais et à établir une interaction constructive et dynamique afin de créer la paix et la sécurité durables dans la région ».

Il a poursuivi : « L’organisation des opérations navales conjointes, y compris des transferts aériens et maritimes, et la réalisation des opérations conjointes “Passex” avec la participation du personnel naval iranien et pakistanais font également partie des objectifs de cet exercice naval conjoint entre les deux marines. »

L’amiral Sheibani a ajouté : « les unités navales de l’armée iranienne comprenant le destroyer Alborz et un lanceur de missiles avec un hélicoptère, ainsi que des unités de la marine pakistanaise prendront part à cet exercice naval. »

Évoquant l’importance de l’unité et de la convergence des puissances navales dans cette région stratégique, le porte-parole de l’exercice naval conjoint a ajouté : « La création de la sécurité par les pays de la région conduira à la croissance, au développement de la sécurité et, en fin de compte, à la prospérité du commerce mondial. »

Selon le bureau des relations publiques de l’armée iranienne, hier soir lundi 5 avril suite à l’invitation du commandant de la première zone de la marine de l’armée iranienne, un banquet de dîner a été organisé dans le porte-hélicoptères Kharg en présence des commandants et du personnel de la flotte pakistanaise et d’une délégation de certains pays, dont le Brésil et la Bolivie.

L’amiral Amir Jafar Tazakkor a déclaré lors de la cérémonie : « Compte tenu de l’exigence de relations et de coopération plus étroites, et par souci de célébrer une civilisation commune, une fois de plus, les marines des deux pays amis et frères, l’Iran et le Pakistan dans le cadre de l’amitié et de la coopération ont profité l’occasion de pratiquer et d’améliorer la coopération et la coordination des marines des deux nations ».

Le commandant de la marine pakistanaise, l’amiral Khan Mahmood Asif, évoquant également l’organisation de l’exercice naval conjoint avec la marine de la République islamique d’Iran dans les eaux du golfe Persique a déclaré : «  lors de cet exercice, nous partageons nos expériences avec la marine iranienne dans le domaine de la formation des forces, de mener des opérations et ainsi que du renseignement. »

L’exercice naval combiné avec les marines iranienne et pakistanaise intervient alors que le ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mehmood Qureshi, a annoncé la visite de deux jours de son homologue russe Sergueï Lavrov à Islamabad.

Lavrov effectuera aujourd’hui une visite de deux jours à Islamabad où il rencontrera le ministre pakistanais des Affaires étrangères, le Premier ministre et d’autres autorités pakistanaises. Il s’agit de la première visite du ministre russe des Affaires étrangères au Pakistan depuis 2012.

D’autre part, le ministre tadjik de la Défense est également venu en Iran et a eu une réunion avec le ministre iranien de la Défense.

Le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Amir Hatami, affirmant que dans le domaine des relations bilatérales, le Tadjikistan avait toujours une place particulière dans la politique étrangère de la République islamique d’Iran, a déclaré : « Le rôle du Tadjikistan en Asie centrale a conféré une importance particulière aux relations entre l’Iran et le Tadjikistan. »

Le ministre iranien de la Défense a déclaré qu’au cours de ces dernières années, malgré les sanctions oppressives et les fortes pressions dans divers domaines, des progrès significatifs ont été accomplis et a déclaré: « Heureusement, en octobre 2020 conformément à la résolution du Conseil de sécurité, l’embargo sur les armes de la République islamique d’Iran a pris fin, et nous n’avons aucun problème à exporter des équipements militaires. »

Le ministre tadjik de la Défense, le général Sher Ali Mirza, pour sa part a également exprimé sa satisfaction de sa présence en République islamique d’Iran, affirmant la volonté de son pays de développer la coopération politique, militaire, défensive et globale avec l’Iran a déclaré : « Les conflits et les insécurités dans la région soulignent la nécessité d’une coopération entre les deux pays visant à la lutte contre le terrorisme, contre le trafic de stupéfiants, ainsi que le développement et le renforcement de la sécurité régionale. »

Mots clés