Apr 14, 2021 10:50 UTC
  • Gaz: le Liban défie Israël

Le Liban ajoute plus de 1 400 km² à la zone supposée riche en hydrocarbures revendiquée par Beyrouth dans son litige avec Israël. 

Le ministre libanais des Travaux publics Michel Najjar a signé le 12 avril l’amendement du décret sur les limites de la zone économique maritime exclusive, lors d’une réunion au ministère entre des fonctionnaires de la Direction générale des transports terrestres et maritimes d’une part et une délégation du commandement de l’armée libanaise de l’autre part, dont les militaires chargés des négociations de Naqoura.

Beyrouth a revu à la hausse sa revendication concernant un secteur de la frontière maritime avec Israël qu’il avait initialement soumise aux Nations unies, y ajoutant 1 430 kilomètres carrés, a annoncé ce lundi 12 avril Michel Najjar, ministre des Travaux publics et des Transports du gouvernement intérimaire du pays.

L’initiative a été effectuée sur fond de litige à la frontière sud avec Israël autour de l'exploitation des hydrocarbures offshore. Une décision qui a provoqué la colère d’Israël dont le ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz qui a accusé le Liban d’avoir « saper les négociations entre les deux pays pour résoudre le différend ».

Mots clés