Apr 14, 2021 19:16 UTC
  • Assad aux USA:

Le gouvernement syrien a tenu le gouvernement américain responsable des conséquences de sa politique criminelle contre le peuple syrien. Il a appelé Washington à mettre fin à son ingérence dans les affaires intérieures de la Syrie.

« Les États-Unis et leurs mercenaires ont déclenché une guerre sans précédent contre la Syrie. Il est évident que cette guerre et ce terrorisme économique s'inscrivent dans le cadre de projets néfastes et pervers visant à enteriner l'occupation militaire américaine dans la région. Ils ont pour objectif de fourvoyer les nations de la région pour assurer la domination israélienne sur le potentiel de la région », lit-on dans un communiqué de Damas.

Selon le ministère syrien des Affaires étrangères, l'ancien gouvernement américain n’a pas seulement signé le décret reconnaissant la souveraineté d’Israël sur le Golan, mais il est également intervenu directement dans le nord-est de la Syrie en soutenant les rebelles séparatistes. Il a servi le groupe terroriste Daech dans le but de nuire à la stabilité de la Syrie. Les États-Unis ont mené une campagne militaire qui a anéanti tous les efforts de reconstruction du peuple syrien. 

Le ministère a exigé des indemnités de guerre à l'administration américaine. Damas tient l'administration américaine responsable des crimes commis à l'encontre de sa nation, qui sont catégoriquement contraires au droit international. 

Le communiqué rappelle que toutes les administrations US se sont évertuées à piller le pétrole et le blé de la Syrie et à ressourcer les groupes terroristes. La loi César qui est entrée en vigueur le mercredi 17 juin 2020, prévoit le gel de l'aide à la reconstruction et des sanctions contre le gouvernement syrien ou des entreprises collaborant avec celui-ci. Les États-Unis ont contraint d'autres pays du monde à appliquer cette loi qui ne fait qu'attiser la souffrance et la pauvreté d'un peuple.

La violation quotidienne des frontières irako-syriennes, l'entrée de convois d'armes américains à destination des terroristes et l’acheminement du pétrole et du blé syriens vers le nord de l'Irak sont des actes illégaux qui transgressent la souveraineté des deux pays frères et les résolutions onusiennes. Damas appelle donc le gouvernement Biden à cesser immédiatement son ingérence dans ses affaires intérieures et ses infiltrations en Syrie depuis l’Irak.

Le gouvernement syrien exhorte également Washington à mettre fin à l’occupation du camp d'al-Rukban dans le sud de la Syrie ainsi qu'à son soutien des terroristes. 

Mots clés