Apr 17, 2021 09:55 UTC
  • Le Hezbollah brise les sanctions US

Le Hezbollah a fondé des supermarchés bon marchés au sud du Liban et à Bekaa pour soutenir les couches les plus défavoriés de la communauté libanaise.

Depuis plus d'un an, il y a une grave crise économique et politique au Liban, sans fin en vue. Compte tenu de cela, le mouvement de Résistance libanaise, le Hezbollah, a pris une série de mesures visant à aider les personnes en situation de précarité financière à faire face à l'impact négatif de la crise économique qui a entraîné une pénurie de produits de première nécessité et une flambée des prix. Afin d'atténuer les difficultés des Libanais, le Hezbollah a ouvert une chaîne de supermarchés, vendant des produits bon marché à des prix subventionnés d'environ 30 à 50% inférieurs au prix du marché. À la base de la crise se trouvent des problèmes fondamentaux résultant principalement de la corruption endémique et d'une crise politique sans fin.

Des difficultés supplémentaires s’y sont ajoutées comme la crise du COVID-19 ou  les effets négatifs des sanctions américaines sur l'économie et le système bancaire libanais, ou encore l'explosion du port de Beyrouth, ou même les difficultés liées à la guerre contre la Syrie. Et c’est dans ce contexte que les pays occidentaux comptent sur l’effondrement de l’économie libanaise. Mais quels sont les mesures économiques du Hezbollah ? Alors que le marché libanais souffre d'une pénurie de marchandises et de la flambée des prix, le Hezbollah a ouvert une chaîne de supermarchés, une série d'écoles et de dépôts de pétrole dans le sud du Liban, à savoir le sud de Beyrouth et la vallée de la Bekaa. Les supermarchés vendent des produits bon marché à des prix subventionnés d'environ 30 à 50% inférieurs aux prix du marché. Le paiement se fait au moyen d'une carte d'achat spéciale, ou la carte al-Sajjad, du nom du quatrième imam chiite qui attachait une grande importance à la solidarité mutuelle dans la société. Une pénurie de médicaments au Liban a également incité le Hezbollah à commencer à acheter des médicaments et des produits médicaux bon marché syriens et iraniens, qui ont été distribués aux pharmacies affiliées au Hezbollah pour couvrir la pénurie. Une pénurie de carburant qui a abouti à une augmentation des prix des produits pétroliers et des pannes d'électricité fréquentes a également mené le Hezbollah à acheter des produits pétroliers et à fournir du carburant aux stations-service dans les zones de Résistance où les sanctions non déclarées américaines entraînent des pénuries de carburant dans les stations-service. Pour aider le peuple libanais à surmonter la grave crise économique aggravée par l'effondrement de la monnaie nationale et une augmentation insensée des prix, le Hezbollah est devenu le dernier recours du public libanais pour survivre alors que le PM Saad Hariri continue à bloquer la situation sur l’ordre des Américains, des Saoudiens mais aussi des Français qui ayant fait des centaines de promesses continuent à verser des larmes de crocodiles et ne rien faire

Suite à une grave pénurie de carburant, qui a conduit à la hausse des prix du carburant et même à des pannes d'électricité, à la faillite de la Banque centrale libanaise, qui est le résultat de décennies de corruption au Liban, le Hezbollah a commencé à acheter une variété de carburants, en particulier du diesel/ carburant, et fournir du gaz ainsi que du pétrole aux stations-service qui ne reçoivent aucun carburant de l’Etat. En effet, c’est la manière par laquelle le Hezbollah fait face à la  punition collective dont le Liban est victime puisqu’il veut préserver sa souveraineté. Or l’initiative du Hezbollah s’étend à toutes les communautés libanaises et pas que des Chiites.  L’économie de la Résistance vient ainsi d’arriver au Liban et de faire face à l’un des complots les plus inhumains de l’axe US/Israël lequel consiste à affamer le pays du Cédre. Or très curieusement, les Américains sacrifient encore une fois leurs propres alliés au Liban, dans cette course folle anti Liban.  

 

Mots clés