Apr 18, 2021 11:56 UTC
  • Pourpalers directs Riyad-Téhéran?
    Pourpalers directs Riyad-Téhéran?

Un dialogue direct saoudo iranien sous l'auspice irakien?

Le site web du quotidien économique et financier britannique Le Financial Times a prétendu dans un rapport que de hauts responsables saoudiens et iraniens avaient eu des "entretiens directs" dans le but de rétablir les relations entre les deux pays, cinq ans après avoir rompu les relations diplomatiques. L'information vient d'être démentie du côté iranien . "Les négociations, qui auraient eu lieu à Bagdad ce mois-ci, seraient considérées comme les premières discussions politiques importantes entre les deux pays depuis 2016, dit le journal. 

"Le premier cycle de pourparlers irano-saoudiens a eu lieu à Bagdad le 9 avril et ils avaient été qualifiés de positifs, a déclaré une source bien informée. La délégation saoudienne était dirigée par Khalid ben Ali al-Humaidan, le chef du Renseignement, ajoutant qu'une autre série de pourparlers était prévue pour la semaine prochaine. Le processus est facilité par le Premier ministre irakien Moustafa al-Kazimi qui s'est entretenu avec le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à Riyad le mois dernier. «Cela va plus vite, car les pourparlers américains [liés à l’accord nucléaire] progressent plus rapidement et [à cause] des attaques des Houthis», a déclaré le responsable, dit la source avant d'ajouter : " Un haut responsable iranien a démenti tout dialogue avec l'Iran. Les gouvernements irakien n'a fait aucun commentaire " Mais un haut responsable irakien et un diplomate étranger ont confirmé les pourparlers. Le responsable irakien a ajouté que Bagdad a également facilité les «canaux de communication» entre l'Iran et l'Égypte, et l'Iran et la Jordanie. «Le Premier ministre tient à jouer personnellement un rôle pour faire de l'Irak un pont entre ces puissances antagonistes de la région», a déclaré le responsable.

«Il va dans l’intérêt de l’Irak qu’il puisse jouer ce rôle. Plus il y a de confrontation dans la région, plus elle se manifestera ici (en Irak). Ces rencontres (entre les représentants de l'Arabie saoudite et de l'Iran) ont lieu ».. . . et ces pourparlers ont eu lieu », a-t-il ajouté. L'Iran a forgé des liens sécuritaires, politiques et commerciaux solides avec l’Irak. «Kazemi entretient de bons liens avec l’Ordre de la RII. Ce qui est intéressant c’est que Kazemi joue ce rôle envers l'Arabie saoudite », a déclaré un autre responsable qui connaît le dossier.

Lire plus: Forte concurrence entre l’Irak et l’Arabie saoudite pour vendre du pétrole à l’Inde

En réaction à l’exécution du dignitaire chiite Nimr al Nimr par le royaume, en 2016 des manifestants iraniens se sont rassemblés devant l’ambassade saoudienne à Téhéran manière de protester contre cette décision du gouvernement de Riyad. Depuis, l’Arabie saoudite a rompu ses relations diplomatiques avec la RII.

  

Mots clés