Apr 19, 2021 18:37 UTC

Le 11 mars, la coopération anti-Israël de la Russie qui en veut évidemment à Tel-Aviv pour son rôle trouble dans de nombreux dossiers y compris le Haut-Karabakh, l'Ukraine... s'est illustrée à merveille quand le Dôme de fer déployé à Ashkelon a été hacké par des systèmes de guerre électronique made in Iran que la Résistance a implantés non loin des frontières des territoires occupés et que la Russie protège via sa base aérienne à Hmeimim.

La base de Hmeimim se pose d'ailleurs depuis un bon bout de temps comme étant un lieu de transit et d'escale pour tous les vols militaires iraniens qui acheminent des missiles tactiques, des batteries de DCA iraniennes vers l'est de la Syrie où selon toute vraisemblance les USA s'apprêtent à recaser leurs troupes en fuite depuis l'Irak et l'Afghanistan.

Pour en savoir plus sur ce centre de commandement naval créé par la Russie et la Résistance, écoutons les explications de Luc Michel, géopoliticien.

 

Mots clés