May 05, 2021 10:04 UTC
  • La Résistance avertit Israël! 

Suite aux récentes violences israéliennes à Qods, les groupes de Résistance avertissent Israël des incidences dangereuses de nouvelles tensions dans la ville sainte. Maintenant, Israël tenterait de mettre fin à des désescalades avec la Jordanie.  

Suite aux récentes violences israéliennes à Qods, les groupes de Résistance avertissent Israël des incidences dangereuses de nouvelles tensions dans la ville sainte. Maintenant, Israël tenterait de mettre fin à des désescalades avec la Jordanie.  

Le commandant en chef des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche militaire du Mouvement de résistance islamique de la Palestine (Hamas), a mis en garde Israël contre la poursuite des attaques contre les habitants du quartier de Cheikh Jarrah à Qods.

Mercredi matin, Mohammad al-Daif, a déclaré: « Les commandants de la Résistance et les bataillons de Qassam suivent de près les événements de Qods et du quartier de Cheikh Jarrah.

Lire aussi La règle d'engagement du Hezbollah, "Sang pour sang" gagne le front intérieur (Maariv)

« Si l'agression contre ce quartier et ses habitants n'est pas arrêté, la Résistance ne restera pas les bras croisés et l'ennemi paiera un lourd tribut ».

Al-Daif a ajouté: « C'est l’ultime avertissement. »

A son égard, le porte-parole du Mouvement de la Résistance islamique de la Palestine (Hamas), Fawzi Barhoum, a appelé le peuple palestinien à adopter une stratégie pour tenir tête face à l’agression israélienne à Qods, plus précisément dans le quartier de Cheikh Jarrah.

« Notre objectif est d'élargir l'éventail des confrontations et de la résistance de diverses manières », a déclaré Brahum.

Pour le responsable du Hamas, des tentatives de contraindre des milliers de familles palestinienne de quitter le quartier de Cheikh Jarrah est un acte d'agression et de racisme.

Un tribunal israélien a récemment ordonné à plusieurs familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah à Qods d'évacuer leurs maisons confisquées au profit des colons israéliens.

Les forces du régime d'occupation à Qods ont également attaqué les maisons de citoyens palestiniens vivant dans le quartier, blessant 10 Palestiniens et arrêtant trois jeunes hommes.

Le canal 11 de la télévision israélienne a rapporté mardi soir qu'un haut responsable de la sécurité d’Israël s'était rendu à Amman, la capitale de la Jordanie, pour rencontrer des responsables jordaniens.

Lire : Qods: la Jordanie dénonce la décision de la Knesset

Selon le site Web Arab 48, cette visite s’est effectuée  au milieu de tensions et d’affrontements entre les soldats israéliens et les citoyens palestiniens de Qods et a duré plusieurs heures, de sorte que le responsable israélien s'est envolé pour la Jordanie avec un avion léger de l'armée israélienne et après avoir assisté à une cérémonie de l’Iftar (rupture du jeûne) avec des les responsables jordaniens.

La source israélienne n'a pas fourni de détails sur le contenu des réunions et a seulement dit que cette rencontre avait été faite pour réduire les tensions entre les parties israélienne et jordanienne. Cependant, Arab 48 annonce que ce court voyage était intervenu à un moment où les tensions à Qods avait monté d’un cran, depuis le début du Ramadan.

En mars dernier, alors que le prince héritier jordanien Hossein ben Abdallah prévoyait de visiter la mosquée Al-Aqsa, il a été empêché par des responsables israéliens de le faire, ce qui a provoqué des tensions politiques Amman-Tel-Aviv. En représailles, la Jordanie n’a pas autorisé l'avion de Netanyahu à traverser l’espace aérien de la Jordanie pour rendre aux Emirats Arabes Unis.

Mots clés