May 12, 2021 16:50 UTC

Les attaques menées par la Résistance palestinienne contre Tel-Aviv, dans la nuit de mardi à mercredi, ont surpris les habitants de la Palestine occupée. Un analyste de Yediot Aharonot souligne que ce qui est encore plus inquiétant pour le régime d’occupation c’est que cette attaque du Hamas n’a été qu’« un dixième de la puissance du Hezbollah ».

« Personne ne pouvait croire que le Hamas allait frapper si puissamment Tel-Aviv, mais ce qui est encore plus inquiétant c’est que cette attaque n’a été qu’un dixième de la puissance du Hezbollah », a écrit mercredi 12 mai le quotidien israélien.

L’analyste de Yediot Aharonot a prétendu que l’armée israélienne avait prévu une attaque du mouvement de la Résistance islamique de la Palestine (Hamas) contre un endroit dans la profondeur de la Palestine occupée, mais n’envisageait pas l’usage des centaines de missiles par les Palestiniens. Le quotidien a considéré cet incident comme un « grand échec pour le renseignement israélien ».

Les Brigades Qassam, branche militaire du Hamas, ont diffusé une vidéo dans la nuit de mardi à mercredi pour annoncer qu’elles avaient tiré 137 missiles sur les villes d’Ashkelon et d’Ashdod et avait lancé un avertissement sur une attaque imminente contre Tel-Aviv.

Le porte-parole des Brigades Qassam, Abu Ubeid a déclaré que pour la première fois les Palestiniens avaient utilisé des missiles de type SH85 pour frapper Tel-Aviv.

Par ailleurs, l’armée du régime sioniste a fait état du tir d’un missile antichar Kornet sur des véhicules militaires israéliens près de Netiv HaAsara dans le sud de la Palestine occupée.

Selon les médias israéliens, citant des sources hospitalières, un soldat a été tué lors de cette attaque et plusieurs autres ont été grièvement blessés.

Un journaliste de Times of Israel rapporte que quelques minutes après la frappe au missile, les forces de la Résistance palestinienne ont frappé les lieux avec des roquettes et des obus de mortier.

Dans un communiqué, la branche militaire du Hamas, a revendiqué la responsabilité de l’attaque par un missile Kornet contre une jeep israélienne près de Netiv HaAsara.

Quelques minutes plus tard, l’armée du régime sioniste a annoncé dans un autre communiqué qu’un deuxième missile antichar Kornet avait été tiré depuis la bande de Gaza contre des cibles militaires à l’intérieur de la Palestine occupée.

Tir de missiles palestinien sur les villes israéliennes. (Capture d'écran)

Des rapports qui n’ont pas encore été confirmés par les autorités soulignent que plusieurs autres personnes auraient été blessées lors du tir du deuxième missile Kornet par les Palestiniens.

Canal 12 de la télévision israélienne a cité des sources hospitalières selon lesquelles, cette attaque aurait fait au moins un mort.

Mots clés