May 13, 2021 05:12 UTC
  • Israël/Gaza: la Résistance politique réagit

Les leaders des pays membres de l'axe de la Résistance, dont l'Iran, l'Irak et le Yémen se sont exprimés en soutien au peuple opprimé de la Palestine et ont appelé à la poursuite de la résistance contre l'occupation sioniste.

Le Leader de la Révolution islamique, l'Ayatollah Ali Khamenei, a qualifié les récents événements en Afghanistan et en Palestine de deux événements profondément amers dans le monde de l’Islam, en réitérant le soutien de l'Iran à la Résistance islamique de la Palestine.

Lors d’une réunion en vidéoconférence avec des représentants des associations d’étudiants, le Leader de la Révolution islamique a déclaré : « J'estime nécessaire d'exprimer ma triste émotion sur les 2 incidents sanglants dans le monde de l’Islam. Le premier concerne les attaques terroristes en Afghanistan et la mort en martyre d'adolescentes, tuées en toute innocence. Que Dieu maudisse ceux qui répandent le crime au point de se permettre de massacrer ainsi un grand nombre de jeunes filles innocentes. »

Le deuxième événement concerne ce qui se passe en Palestine, les incidents liés à la Mosquée al-Aqsa, à la Palestine et au Saint Qods. L'atrocité, la criminalité innée des sionistes s’expose sous les yeux du monde entier. Il est du devoir de chacun de condamner ces atrocités que commet sans ambages le régime sioniste. »

Le rapport des forces a changé ; les missiles de Gaza défendront la...

L’Ayatollah Khamenei a également souligné : « Heureusement les Palestiniens sont vigilants et déterminés. On ne peut parler à ces criminels qu’avec le langage de la force. Ils doivent se renforcer, se lever, se battre et forcer l’ennemi à cesser de commettre des crimes et à se rendre à la justice, car l'entité sioniste ne comprend que le langage de la force. »

Ignorant la capacité renforcée des Palestiniens à riposter, l'armée israélienne et les colons ont commencé à lancer dès le début du Ramadan, des mesures de répression brutales contre les Palestiniens dans tout le territoire occupé de Cisjordanie. La plus grande partie de la violence a visé la ville sainte de Qods, où les militaires et les colons ont tenté d'empêcher les Palestiniens de se rassembler et d'accomplir leurs devoirs religieux. C’était sans compter la capacité renforcée de riposte palestinienne.

Dans la foulée, la source d’imitation chiite irakienne l’ayatollah Ali Sistani a réitéré son soutien à la « résistance courageuse du peuple palestinien » contre les occupants sionistes.

 l'ayatollah Sistani qui a toujours soutenu les droits bafoués du peuple palestinien, a de nouveau affiché son appui aux Palestiniens de Qods, leur a souhaité plein succès, et a appelé les nations libres à soutenir le peuple palestinien.

« Cette autorité religieuse réaffirme une fois de plus son soutien sans équivoque au grand peuple de la Palestine dans sa résistance courageuse aux occupants, qui cherchent à s’emparer davantage de terres palestiniennes et à les déplacer, appelant les nations libres à soutenir les Palestiniens pour obtenir leurs droits bafoués », peut-on lire dans un communiqué publié par le bureau de l’ayatollah Sistani.

Al-Nujaba à Gaza; pourquoi Israël craint-il la présence des Hachd?

« Les affrontements violents de ces jours-ci aux alentours de la mosquée al-Aqsa et d'autres endroits en territoires palestiniens montrent sans aucun doute le niveau de résistance des Palestiniens à l'occupation brutale, à l'agression sans répit et à la non-évacuation des territoires occupés », ajoute ledit communiqué.

De son côté le secrétaire général de la Résistance islamique d’al-Nujaba, Cheikh Akram al-Kaabi, a publié un message sur sa page Twitter après le feu vert donné par « certains » à la normalisation progressive des relations entre l’Irak et le régime sioniste.

Dans ce message, Cheikh Akram Al-Kaabi a déclaré : « Les traîtres et les mercenaires n’ont pas à se faire des illusions selon lesquelles, ils peuvent promouvoir un compromis avec les sionistes dans la société irakienne. Les mercenaires du Satan doivent savoir que nous ne nous contentons pas de condamner, rejeter ou nous opposer à la normalisation des relations avec l’entité sioniste. À notre avis, faire des compromis avec Israël - quel qu'il soit - est condamné, et notre traitement avec lui est le même que celui avec des sionistes. Nous mènerons nos actions en public, et nous n'avons peur de personne à cet égard. »

Quant au Leader du mouvement yéménite Ansarallah, il a souligné la pleine disponibilité de ses et du peuple yéménite à aider la Résistance palestinienne.

Cité par la chaîne Al-Masirah, Abdul Malik Al-Houthi a déclaré : « Nous suivons avec une grande diligence l'évolution de la situation en Palestine à la suite des attaques de l'ennemi sioniste contre la mosquée al-Aqsa et le quartier de Cheikh Jarrah, et nous saluons le peuple palestinien et sa féroce résistance contre les attaques israéliennes. »

Al-Houthi a souligné le plein soutien du peuple yéménite au peuple palestinien et à sa résistance, avant d’ajouter : « Nous réaffirmons que nous coopérerons pleinement avec nos frères au sein des groupes de résistance palestiniens et du front de la Résistance. »

« Nous serons entièrement disposés à faire face à toutes les options et possibilités », a précisé le leader d’Ansarallah.

Attaques racistes d'Israël contre les Palestiniens à Qods-Est occupée

Dans une interview accordée à Al-Manar à l'occasion du cinquième anniversaire de la mort en martyre du haut commandant du Hezbollah Mustafa Badruddin, le président du Conseil exécutif du Hezbollah libanais, Seyyed Hashim Safi al-Din, a déclaré que l'esprit de résistance existe aujourd'hui à Qods, en Cisjordanie et dans toute la Palestine et que c’était la Résistance qui dessinait l'équation de la victoire.

 

Il a salué le peuple palestinien et ses combattants pour avoir défendu Qods et la cause palestinienne, sans manquer de préciser que la puissance de la Résistance en Palestine est bien plus grande que l'ennemi ne l'imaginait.

« La tempête de missiles contre le régime sioniste dit que la Résistance est beaucoup plus forte que ce que disent les États-Unis et l'Occident, et que le peuple palestinien est fort et ne cédera pas d’un iota sur son droit à Qods », a-t-il indiqué.

Le président du Conseil exécutif du Hezbollah libanais a déclaré : « Aujourd'hui, toute la Palestine est Qods, et Qods brille aujourd'hui avec les martyrs de la Palestine. Le ciblage de l'aéroport Ben Gourion a été un acte unique et exemplaire. Ce qui se passe actuellement en Palestine est comme un motif qui appelle toutes les parties à rejoindre l’axe de la Résistance.

A la fin de son interview, Hashim Safi al-Din a déclaré que « la Force Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique d'Iran (CGRI) a réalisé de grands acquis, qui sont tous dus aux actions du martyr Qassem Soleimani ».

 

Mots clés