May 13, 2021 18:43 UTC
  • Israël: les colonies tombent!

Décrivant les événements actuels en Palestine occupée comme historiques, l’éditorialiste du journal extra régional Rai al-Youm a déclaré que le compte à rebours de l’effondrement d’Israël était lancé : 100 000 fidèles ont accompli la prière de l'Aïd al-Fitr (la fin du mois de ramadan) dans la mosquée Al-Aqsa.

Evoquant les affrontements de rue entre les Arabes de Palestine occupée, les sionistes et les colons dans des villes comme Jaffa, Haïfa et Lod, ville d’origine de George Habash, Abdel Bari Atwan écrit que transformer les rues en un lieu d'affrontement avec les colons est un événement historique qui annonce la chute d’Israël.

Concernant les attaques aux missiles des groupes de résistance dans la bande de Gaza contre les territoires occupés, Atwan indique que « ces événements sont une Intifada de missile qui ont mis fin à la capacité dissuasive d’Israël et au faux mythe des systèmes de défense aérienne Dôme de fer en ajoutant qu’Israël devait s’attendre au pire.

Les propos font écho au tweet d’Ayelet Shaked, l’ancienne ministre israélienne de la Justice, selon lequel les policiers sionistes sont littéralement incapables de gérer la situation et ont fini par se rendre aux manifestants palestiniens; le Premier ministre israélien et son cabinet ayant accepté de déployer les forces de l’armée à Lod à la demande du maire de la ville.

Au cours de ces derniers jours, les villes dans les territoires occupés, notamment Lod, al-Khalil, Tel-Aviv, Haïfa et Beth Yam ont été le théâtre d'affrontements entre Palestiniens et Israéliens suite auxquels la guerre de Gaza a éclaté.

Les tensions se sont intensifiées après que le régime sioniste a cherché à mettre en œuvre la décision d'évacuer le quartier de Cheikh Jarrah dans la ville de Qods provoquant l'indignation de ses habitants et des manifestations en particulier dans la mosquée Al-Aqsa.

Après le siège d'un certain nombre de fidèles protestataires dans la mosquée Al-Aqsa, des groupes de résistance dans la bande de Gaza ont donné un délai de quelques heures au régime sioniste pour mettre fin à l’évacuation de Cheikh Jarrah et au siège des Palestiniens dans la bande de Gaza.

"Si l'ennemi ne lève pas le siège de la mosquée Al-Aqsa, attendez notre réponse dans les deux heures", a mis en garde Abu Ubaida, porte-parole des Brigades Izz ad-Din al-Qassam.

Le régime sioniste ayant refusé de se soumettre à l’ordre, les groupes de résistance dans la bande de Gaza n’ont pas tardé à tirer des roquettes sur diverses villes dans les territoires occupés; la Résistance intensifie ses frappes.

Les frappes menées depuis la bande de Gaza sur les zones de peuplement juif ont conduit environ 4 millions personnes, soit 60% des sionistes vivant sur les territoires occupés à se précipiter vers des abris où ils ont passé la nuit et toute la journée de jeudi 13 mai.

Lors des attaques qui sont déroulées en deux étapes, les groupes de résistance ont tiré 130 missiles mercredi soir et 110 autres jeudi matin en direction de Tel-Aviv et la région de Gush Dan qui située à 75 km de la bande de Gaza, est considérée comme le centre économique et résidentiel du régime sioniste. 

Pour ce qui est de l'importance de cette région en termes de logement pour le régime sioniste, il suffit de souligner que les dernières statistiques annoncées fin 2020 affirmaient que la population totale des sionistes vivant dans les territoires occupés est inférieure à 7 millions. Reste à savoir pendant combien de temps ces millions de personnes resteront dans les abris alors que les attaques de la Résistance se poursuivent.

L’entité sioniste va droit vers son autodestruction. Signe des temps les Palestiniens ont accomplie la prière de l'Aïd al-Fitr, marquant la fin du mois de ramadan, à la mosquée Al-Aqsa; la résistance dont les Palestiniens ont fait preuve, a amené le régime sioniste à non seulement différer l’évacuation du quartier Cheikh Jarrah mais à mettre fin au siège de la mosquée.

En dépit des mesures de sécurité strictes, 100 000 fidèles palestiniens sont entrés dans la mosquée Al-Aqsa dans la matinée de ce jeudi 13 mai. Ils scandaient des slogans en soutien à la Résistance et brandissaient les photos des dirigeants du Hamas et des Brigades Izz ad-Din al-Qassam, d’après les sources à Qods.

Il convient de rappeler que les habitants du quartier de Cheikh Jarrah sont la cible des plans du régime sioniste depuis 1972. Le tribunal sioniste a récemment annoncé à plusieurs familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah qu'elles devaient évacuer leurs maisons saisies au profit des colons sionistes.

 

Mots clés