Jun 03, 2021 16:39 UTC
  • Guerre Israël/Gaza: la pire

Une campagne aérienne folle avec pour la seule nuit de 14 mai, " 160 avions dont les F-35 ayant traqué 150 cibles" et les milieux militaires israéliens qui râlent et se disent "terrorisés" à l'idée d'avoir à subir au prochain round un "arsenal du Hamas" qui contiendraient au moins " 15 000 engins".

Avec un Netanyahu dont la tête vient de tomber comme première grande victime de la bataille du mois de mai de Gaza , la censure militaire se desserre quelque peu et les Sionistes s'interrogent pour comprendre comment ils ont été à ce points pris de court.

L'un d'entre eux signe même un article pour Washington Examiner où il écrit : "Autrefois acheminées par voie terrestre ou maritime depuis le Soudan le long de la mer Rouge, puis dans les tunnels du Sinaï pour atteindre Gaza, possibilité que l'Egypte a anéanti en bombardant ces tunnels, les "roquettes" du Hamas ne sont plus transitées mais fabriquées! C'est la seule explication logique pour comprendre comment les palestiniens ont été à mêmes de nous tirer dessus si abondamment, et de façon si chronométrées et surtout avec des engins dont la portée frôlait parfois les 400 kms! Et oui ,le Hamas fabrique des missiles à partir de rien et c'est cela le plus terrifiant dans l'histoire". 

Des combattants de la Résistance palestinienne préparent une roquette. (Photo d'archives)

"Ce quatrième conflit entre Gaza et Israël depuis 2008 a démontré la capacité croissante des roquettes utilisées. En 2008-2009, le Hamas n'a pu frapper que les colonies de peuplement limitrophes de Gaza, sur une distance de 20 km à 50 km. En 2012, il avait légèrement étendu sa portée, et en 2014, les roquettes et les missiles non abattus par le système de défense israélien Dôme de fer pourraient théoriquement atteindre la moitié d’Israël. En 2021, les roquettes et les missiles du Hamas peuvent atteindre tous les villes  d'Israël depuis la petite bande de Gaza. Le Hamas a nettement amélioré la portée et la puissance de feu de ses missiles et roquettes non guidés. Même avec Israël et l'Égypte visant les tunnels et l'accès aux ports bloqués, les combattants du Hamas ont trouvé les moyens d'utiliser du matériel humanitaire pour fabriquer des roquettes et des missiles. Les tuyaux d'égout, les circuits imprimés et les petits moteurs font partie des matériaux pouvant être utilisés pour fabriquer une roquette ou un missile. Au fait, ces 11 jours de bataille ont prouvé encore que le blocus et la sanction rendent hardis et n'affaiblissent pas du tout." 

Des roquettes palestiniennes tirées sur Israël, le 14 mai 2021.©AFP

« Ceci étant, et c'est là une équation particulièrement difficile à comprendre : alors même que l'armée israélienne a été à court de missiles antimissiles et qu'elle se démenait pour s'en procurer, le Hamas, lui, menacer d'élargir ses attaques et il a même fait ses frappes balistiques les plus violentes vers le 20 mai, quand il a lancé un ultimatum aux habitants de Tel-Aviv, et qu'il l'a respecté à la lettre près! A part d'une production locale qui leur a permis des tirs à saturation contre notre système de DCA, rien ne peut expliquer cet écart et l'ultime humiliation est que le Hamas produit et Israël importe! Comment se fait-il que notre DCA soit entièrement dépendante des Etats-Unis et que c'est au Pentagone de décider le nombre et le type de missiles antimissiles à nous faire procurer. Cette guerre de 11 jours a mis à l'épreuve nos alliances les plus fondamentales". 

Le missile iranien, Labeik-1. ©Fars News

Et d'ajouter: " Et ce n'était pas uniquement le volume du feu balistique qui a surpris l'armée mais encore la précision du tir. Car on n'en a pas encore parlé mais les roquettes et missiles de Gaza ont été de très belle précision! Une économie de moyens dans le vrai sens du terme. Et qui est-ce qui en était responsable?

Et bien je crois quels doigts devraient être pointés en direction de l'Iran et du Hezbollah. Alors que les bombes JDAM dits de précision rataient visiblement les objectifs militaires s'acharnant sur les objectifs civils, les roquettes rudimentaires de Gaza, frappaient pipeline, aéroport, port, réservoir, plage, usine de substance chimique, immeuble ... Là encore il semblerait que nous ayons à redéfinir le mot précision. Les roquettes de Gaza ont-ils été dotées d'un plus que nos JDAM? Il est impensable que le Metro puisse abriter des missiles tactiques au contraire il pourrait servir d'entrepôt aux roquettes "bêtes" rendues "intelligentes" à la faveur de Labay 1" 

" C'est un "kit" d'origine iranienne dont dispose le Hezbollah et qui transforme des roquettes stupides à de redoutables missiles de haute précision. Il ressemble aux unités de guidage utilisées dans des missiles à propulsion solide Fateh-110, bien que ses surfaces de contrôle triangulaires aient été inversées. Comme des missiles de la famille Fateh-110, ce kit serait relié entre le moteur de missile et l'ogive pour diriger le projectile. Et bien ce dispositif bon marché, simple et fort maniable aurait fait ce qu'il avait à faire : un aérodynamique des "winglets" (ailettes), très unique, et invisible dans aucun autre pays d'ailleurs qui accroît la manœuvrabilité des roquettes. Gaza sait mener désormais une guerre intelligente basé sur l'économie des moyens et un rendement maximal. Cela donne une petite idée de ce à quoi nous devrons nous attendre face au Hezbollah, à l'Iran à Ansarallah ou tous réunis ».

Et de finir : " Et il y a une chose fort inquiétante: toutes ces munitions inopérées qu'Israël a laissées au cours de ces bombardements de Gaza... Les Palestiniens sauront les retourner contre lui".

Mots clés