Jun 11, 2021 10:57 UTC
  • Irak : la CIA en mode panique!

Le programme de récompenses pour la justice du département d'État américain a annoncé jeudi qu'il offrait une récompense pouvant aller jusqu'à 3 millions de dollars pour des informations sur les attaques contre les Américains en Irak.

L'annonce intervient un jour après qu'une attaque a été menée avec trois drones "chargés d'explosifs" sur l'aéroport de Bagdad, où des troupes américaines sont déployées.

« Les États-Unis-Unis offrent une récompense pouvant aller jusqu'à 3 millions de dollars pour des informations sur des attaques planifiées ou réalisées contre des installations diplomatiques américaines », a déclaré un communiqué en arabe sur le compte Twitter de Rewards for Justice.

Depuis octobre 2019, des infrastructures américaines situées en Irak ont ​​fait l'objet d'attaques répétées de la part de divers groupes irakiens.

Depuis le début de cette année, 42 attaques au total ont visé et l'ambassade américaine à Bagdad et des bases irakiennes abritant des troupes américaines ou des convois US.

Une poignée de missiles s'est abattue sur deux bases militaires irakiennes abritant des troupes de la coalition dirigée par les États-Unis et leurs alliés étrangers.

Le commandement des opérations conjointes irakiennes a déclaré jeudi dans un communiqué qu'une attaque près d'une base militaire à côté de l'aéroport de Bagdad a été menée par trois drones chargés d'explosifs.

Trois missiles ont également touché mercredi la base aérienne de Balad, au nord de la capitale où sont installés des acteurs militaires étrangers.

En somme, ces derniers temps, les attaques contre les bases qui hébergent des troupes et des sous-traitants américains sur le sol irakien, se sont grandement accrues.

L'attaque du mercredi était la première de son genre contre les positions américaines se trouvant dans la capitale irakienne.

La base aérienne de Balad est utilisée par la société américaine Sallyport pour l'entretien des avions de combat F-16 pilotés par l'armée de l'Air irakienne. il est utile de rappeler qu'elle a été touchée à plusieurs reprises par des missiles.

La base de Balad a été ciblée si régulièrement que la société d'armement américaine Lockheed Martin s'est retirée le mois dernier de l'Irak, invoquant des inquiétudes quant à la sécurité de son personnel.

Les experts affirment que l'utilisation de drones par la Résistance irakienne marque une escalade dans les attaques contre les intérêts américains.

Les frappes au missile sont considérées comme un moyen de faire pression sur Washington pour qu'il retire tout son personnel restant. Les groupes de Résistance considèrent que les Américains se trouvant encore sur le sol irakien sont des occupants!

Irak : un complot terroriste déjoué à l’ouest

Les combattants des Unités de mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi) ont déjoué un plan terroriste dans le gouverneront  d’al-Anbar.

Les Hachd al-Chaabi ont déclaré jeudi dans un communiqué officiel reçu par l'Agence de presse irakienne (INA) que leur unité de renseignement et d'information avait réussi à démanteler un grand nombre d'engins explosifs destinés à cibler des unités militaires et des citoyens, dans le district d’al-Khalidiyah dans la région d'al-Bobali située elle-même dans le gouvernorat d'al-Anbar.

Le communiqué ajoute que les engins explosifs ont été démantelés et que les matières explosives ont été éliminées en toute sécurité.

 

Mots clés