Jun 12, 2021 18:30 UTC
  • Ansarallah avertit les troupes US

Décidément, Riyad n'est plus que l'ombre de lui-même dans le conflit yéménite, Américains et Britanniques ayant laissé tomber les masques et pris le devant de la scène. Après la confirmation par le Pentagone de la présence des marines US au Yémen,

voici que le MI6 met la main à l'œuvre à défaut de pouvoir contrer l'avancée d'Ansarallah dans le Sud saoudien où c'est à la Royal Army de défendre le "trône" des Saoud.

Hussein Al-Azzi, le vice-ministre des Affaires étrangères du gouvernement de salut national yéménite, a dénoncé les efforts britanniques pour mener des opérations de sabotage dans le pays.,

À ce sujet il a annoncé dans son message Twitter : « L'ambassadeur britannique a appelé les partis d'opposition au Yémen à commettre des actes de sabotage contre le gouvernement de Sanaa ».

« La Grande-Bretagne ne se contente pas de verser le sang de notre nation opprimée et cherche maintenant à mener des opérations de sabotage au Yémen », a-t-il ajouté.

Pointant du doigt les Britanniques, il a également déclaré que le peuple yéménite avait fait de grands sacrifices pour atteindre sa liberté et sa sécurité et que cette nation pouvait les mettre à genoux.  

Mais que risque l'axe US/GB?

Mohammed al-Bakhiti, membre du bureau politique du mouvement yéménite Ansarallah a souligné que les opérations militaires contre les pays hostiles au Yémen se poursuivraient.

« Nous envoyons explicitement ce message aux pays hostiles au Yémen que leurs forces seront attaquées et que le sort des mercenaires étrangers se battant au Yémen ne sera que la mort », a-t-il martelé.

Un autre responsable a déclaré que l'armée et les Comités populaires yéménites avaient pris pour cible pendant la nuit dernière plusieurs rassemblements des forces du gouvernement démissionnaire de Mansour Hadi dans le nord de la ville de Maarib.

Selon ce responsable, l'unité de drones de l'armée yéménite et des Comités populaires a pris pour cible la base militaire Sahn al-Jinn, située à l’est de Maarib.

Al-Jazeera a également signalé que lors de la récente attaque aux donnes un certain nombre de personnes avaient été tuées.

Dans une autre partie de son interview, al-Bakhiti a déclaré que les détenus palestiniens affiliés au Hamas n'avaient mené aucune action militaire contre l'Arabie saoudite et que Riyad les avait détenus pour la simple raison de plaire à Israël.

Le 10 juin 2021, les avions de combat de la coalition saoudo-émiratie ont visé à 26 reprises des zones à Saada, à Maarib et à Hajjah.

Mots clés