Jun 17, 2021 10:00 UTC
  • Maroc: le missile brise la normalisation

Suite à l'invitation du Parti marocain de la justice et du développement, Ismaïl Haniyeh le chef du bureau politique du mouvement de résistance islamique de la Palestine, se rend à Rabat pour la première fois. Mais comment peut-on justifier l'invitation officielle d'un pays comme Rabat, l’un des pays pionniers dans le cadre de la normalisation des relations avec Israël à l’un des membres de Résistance palestinienne ?

En plus de la  tenue des manifestations à grande échelle dans plus de 50 villes au Maroc en soutien au peuple palestinien, sans aucun doute, la réponse se trouve dans les conséquences de  la victoire de la guerre de 11 jours entre les Palestiniens et le régime israélien, dont l'une des réalisations les plus majeurs  a été l'échec à jamais  du projet de normalisation des relations avec Israël, ce qui aurait obligé le Maroc à changer de camp en faveur de la cause palestinienne.

Le Mouvement de résistance islamique de la Palestine, Hamas a annoncé qu’Ismaïl Haniyeh le chef du bureau politique du mouvement pour une visite périodique dans plusieurs pays, à la tête d'une délégation de haut niveau était arrivé  mercredi 16 june dans la capitale marocaine, Rabat.

Selon le site officiel du Hamas, à la lumière de la stabilité et de la résistance du peuple palestinien et de sa victoire dans la bataille de « l'épée de Qods », le but de ces voyages est d'intégrer les positions des pays arabes et islamiques au sujet de la cause palestinienne, ainsi que de prendre des mesures pour protéger Qods et la mosquée Al-Aqsa contre les menaces constantes du régime sioniste.

Dans le même temps, l'agence de presse Anatolie a indiqué qu'il s'agissait de la première visite au Maroc du chef du bureau politique du Mouvement de résistance islamique palestinien effectuée à l'invitation du Parti marocain de la justice et du développement.

Douze membres du bureau politique du Hamas, dont Moussa Abou Marzouq, Ezzat al-Rashq, Houssam Badran et Khalil al-Hayat, des hauts responsables du Mouvement de résistance islamique palestinien, ont accompagné Haniyeh lors du voyage.

Le chef du bureau politique du Hamas se rendrait en Iran, au Liban et en Turquie dans les prochains jours pour rencontrer de hauts responsables de ces pays.

Parallèlement à la visite d’Ismaïl Haniyeh à Rabat, le secrétaire général du Mouvement du Jihad islamique palestinien, notant les capacités immenses des groupes de résistance dans la bande de Gaza lors de la bataille de L'épée de Qods, a souligné que si l'ennemi avait assez de courage, il attaquerait Gaza.

Ziad al-Nakhala, le secrétaire général du mouvement Jihad islamique de la Palestine, a rencontré aujourd'hui mercredi 17 june un groupe de partis et de personnalités arabes.

Le secrétaire général du mouvement Jihad islamique a déclaré lors de la réunion que beaucoup d'efforts sont effectués pour empêcher la victoire de la Résistance palestinienne sur l'armée israélienne dans la bataille de l'épée de Qods.

« La Résistance a suffisamment d'expérience et nous sommes vigilants à toutes les tentatives  visant à minimaliser les acquis de la Résistance », a-t-il ajouté.

« Nous espérons formuler un programme national qui conféra au peuple palestinien la capacité de poursuivre la Résistance », a déclaré al-Nakhala lors de sa rencontre avec la délégation des partis et personnalités arabes, soulignant que le peuple palestinien avait accompli une grande étape dans la bataille de "l'Epée de Qods" vers la victoire.

« L'état de confusion au sein du régime sioniste est l'une des manifestations de la force de la Résistance et de notre victoire à venir. La résistance a humilié le régime sioniste avec ses capacités militaire acquises sous le siège imposé par le régime sioniste au peuple palestinien », a-t-il souligné.  

Ziyad Al-Nakhala, saluant le peuple yéménite pour son soutien exceptionnel lors de la dernière bataille de l'Épée de Qods contre l'ennemi sioniste a déclaré : « : Je remercie nos frères au Yémen qui ont participé à de grandes manifestations pour soutenir le peuple palestinien ».

La bataille de Gaza a éclaté le 10 mai, lorsque des factions palestiniennes ont tiré un barrage de missiles et de roquettes vers les territoires occupés en réponse aux projets israéliens visant à expulser les habitants palestiniens du quartier Cheikh Jarrah dans la ville de Qods et l’incursion brutale dans la mosquée al-Aqsa.

Dans les affrontements qui ont duré jusqu'au matin du vendredi 21 mai 2021, le régime sioniste, incapable de repousser les attaques de missiles et de roquettes de la Résistance palestinienne, en attaquant des zones résidentielles a tué des femmes et des enfants palestiniens.

Au cours de la bataille, la Résistance palestinienne a tiré de plus de 4 000 missiles et roquettes vers les positions d’Israël.

La guerre de 11 jours entre le régime sioniste et la Résistance palestinienne s'est terminée par un cessez-le-feu négocié par l'Egypte, le cessez-le-feu que le régime sioniste avait été contraint d'accepter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés