Jun 19, 2021 16:51 UTC
  • OTAN: l'Iran tourne la vis!

S’attardant sur les problèmes créés pour certains de nos compatriotes à l’étranger lors du scrutin présidentiel du vendredi 18 juin, Saeed Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a tenu à remercier tous les Iraniens à travers le monde d’avoir participé aux élections et déterminé leur propre sort et celui de leurs enfants par le biais des urnes.

« Nous avons organisé de bonnes élections dans les ambassades et les bureaux de vote à l’étranger », a-t-il indiqué ce samedi 19 juin.

« Bien sûr, dans certains pays européens et certains bureaux de vote aux États-Unis, nous avons assisté à des émeutes organisées par certains fauteurs de troubles qui ont insulté et harcelé des Iraniens qui avaient décidé de voter. Dans tous ces pays, nous avons immédiatement annoncé nos protestations sérieuses et officielles à travers nos ambassades aux autorités locales et au ministère des Affaires étrangères des pays concernés », a dit M. Khatibzadeh.

Dans ce contexte, le ministère iranien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur britannique à Téhéran pour protester contre les problèmes rencontrés par les expatriés iraniens au Royaume-Uni alors qu’ils voulaient assister à l’élection présidentielle dans les missions diplomatiques de la République islamique.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré samedi que l’ambassadeur britannique Rob Macaire avait été convoqué par le ministère pour protester contre les problèmes rencontrés par les électeurs iraniens résidant en Angleterre.

Il a déclaré que l’ambassadeur britannique avait été informé de la vive protestation de l’Iran contre la conduite « émeutière et terroriste » d’un certain nombre « d’éléments terroristes antirévolutionnaires et de ceux qui s’opposent à la démocratie » qui ont perturbé le processus de la 13e élection présidentielle iranienne dans un certain nombre de villes comme Londres et Birmingham en insultant les électeurs et le personnel exécutif et en infligeant des coups et blessures contre l’un des électeurs.

« L’ambassadeur britannique a été informé que le gouvernement et la police de ce pays (Royaume-Uni) n’avaient pas rempli leurs obligations d’assurer la sécurité des bureaux de vote et des électeurs », a déclaré Khatibzadeh.

Le porte-parole a également noté que les responsables du ministère des Affaires étrangères ont rappelé à l’envoyé britannique que la démocratie se matérialise dans les urnes et non dans les mouvements de quelques émeutiers dans les rues.

« Lors de la réunion, de vives critiques ont été adressées à la performance vilaine et conflictuelle des médias persans basés au Royaume-Uni, y compris BBC Persian et Iran International, qui ont tenté de promouvoir un boycott des élections, d’encourager les gens à assister à des manifestations de rue et de perturber le processus d’élection avec leurs programmes et types de nouvelles. Il a été souligné que de telles mesures qui vont à l’encontre de la démocratie et encouragent les mouvements émeutiers resteront dans la mémoire du peuple iranien », a-t-il ajouté.

L’ambassadeur britannique s’est engagé à transmettre la protestation à Londres.

Il y a des rapports qu’un certain nombre de forces antirévolutionnaires dans les États étrangers ont harcelé et attaqué les expatriés iraniens assistant à l’élection présidentielle dans les bureaux de vote à l’étranger.

Une Iranienne de Birmingham en Angleterre aurait été blessée à la tête lors d’une attaque alors qu’elle se rendait au bureau de vote pour voter.

Dans une autre partie de ses propos, Khatibzadeh, a tenu à évaluer la tenue d’élections hier dans d’autres pays, compte tenu des restrictions et des conditions causées par la pandémie de coronavirus, et il a déclaré : « En fait, nous avions devant nous de très sérieuses restrictions. Dans certains bureaux de vote, nos ambassadeurs se sont entretenus avec des responsables locaux pendant plusieurs mois afin que nous puissions organiser des élections enthousiastes et sécurisées dans ces pays. Ces élections ont eu lieu dans presque tous les pays avec lesquels nous entretenions des relations. Les bulletins de vote ont été soigneusement dépouillés et les votes comptés ont été annoncés aux autorités de Téhéran. »

« Je pense qu’une fois de plus les Iraniens du monde entier ont montré à quel point ils attachent de l’importance à leur pays et au sort de leurs compatriotes. Ceux-ci, si Dieu le veut, deviendront une puissance nationale pour assurer les intérêts du peuple iranien et du pays », a-t-il fait savoir.

Cela intervient alors que l’ambassade de la République islamique d’Iran à Moscou a annoncé le message de félicitations du président russe Vladimir Poutine à Ebrahim Raïssi, président élu de la République islamique d’Iran.

« Cher M. Seyyed Ebrahim Raïssi, président élu de la République islamique d’Iran, acceptez mes sincères félicitations pour l’élection de Votre Excellence à la présidence de la République islamique d’Iran », a déclaré Poutine dans son message.

Dans une partie de son message, Poutine a également déclaré que les relations entre « nos pays sont traditionnellement voués d’amitié et de bon voisinage ».

Le dirigeant russe a exprimé l’espoir que pendant le mandat de Raïssi en tant que président, les relations entre les deux pays continueraient de progresser vers une coopération constructive mutuelle dans différents domaines aux niveaux bilatéral et international.

 

Mots clés