Jun 23, 2021 09:10 UTC
  • Accord Damas-Moscou sur le port de Tartous

La modernisation du port de Tartous augmentera le volume du commerce syrien. C’est ce qu’a déclaré le vice-premier ministre russe.

Le vice-Premier ministre russe dit que la modernisation du port de Tartous Syrie permettrait à la Syrie une augmentation du commerce, en particulier des exportations du pays vers d'autres pays.

Iouri Borisov, a déclaré aux journalistes qu’il existe un plan de modernisation du port de Tartous et d’installations notamment pour le stockage des denrées alimentaires périssables. Ce plan contribuera au développement de commerce et la priorité sera l’exportation vers la Syrie.

Il a noté que l'accord signé avec la Russie sur la location du port de Tartous était une mission importante en termes de logistique et de types de transport et d'exportation de marchandises vers et depuis la Syrie.

Lire aussi : le front "naval" anti-Israël s'ouvre en Syrie

Les préparatifs d'un accord commercial et économique entre les deux gouvernements syrien et russe sont en passe d’être finalisés. « Nous sommes, a-t-il précisé lors de sa rencontre avec le président syrien, dans la dernière phase de la préparation d'un accord entre les deux gouvernements qui déterminera le cadre des relations commerciales et économiques à long terme. »

Lire aussi : La méga "E-Bombe" contre la Syrie

« La Russie est prête à poursuivre son soutien militaire et humanitaire à la Syrie », selon Borisov.

Lors d'une rencontre avec le ministre des affaires présidentielles syriennes, Mansour Fadhlallah Azzam,  le vice-Premier ministre russe a déclaré : « Nous réitérons notre engagement à apporter des aides globales à nos amis syriens dans tous les domaines. Nous donnons une importance particulière à l’essor de la coopération bilatérale dans les domaines industriels, de l'énergie, les transports et l'agriculture. »

Selon le vice-Premier ministre russe, la normalisation de la situation passe par des mécanismes militaires ou politiques, ainsi que des solutions sociales et économiques.

 

Mots clés