Jun 25, 2021 06:40 UTC
  • Idlib: la Chine réarme la Syrie!

La Chine a fourni à l'armée syrienne du matériel militaire pour combattre le TIP, affilié à al-Qaïda, à Idlib, a rapporté le site d'information syrien 7al.net, le 22 juin.

Un officier de l’armée syrienne précise que l'équipement a été livré à la 3e division blindée de l'armée et à la 25e division des forces spéciales. Les deux unités sont déployées sur les principales lignes de front du Grand Idlib.

Le TIP, composé principalement d'Ouïghours chinois, opère près de la ville de Jisr al-Chughur située au nord-ouest d'Idlib.

Le groupe terroriste est un proche allié de Hayat Tahrir al-Cham. Et il s'exerce avec beaucoup de liberté à proximité des forces turques dans la région. Il compte environ 4 000 élements.

L'année dernière, les États-Unis ont retiré le TIP de leur liste des organisations terroristes. Cette décision avait alors provoqué une colère noire des Chinois touchés par les attentats du groupe terroriste...

Selon 7al.net, l'équipement fourni par la Chine comprend un radar d'alerte précoce JY-27 « Wide Mat » et des systèmes de guerre électronique non identifiés.

Les radars JY-27 qui ont une portée de détection allant jusqu'à 390 km, ont déjà été repérés en Syrie. Mais, l'on ne sait pas encore précisément, de quelle mnière, ces radars aériens pourraient aider à la lutte contre le TIP dans le Grand Idlib. 

7al.net suppose que le soutien à l'armée syrienne pourrait être le premier pas vers une intervention militaire chinoise directe contre le TIP dans le Grand Idlib. 

Au cours des dernières années, plusieurs rapports ont fait état d'une quasi-intervention militaire chinoise en Syrie aux côtés du gouvernement de Damas. 

D'un autre côté, le jeudi 24 juin, des avions de combat des Forces aérospatiales russes ont mené au moins trois frappes aériennes à la périphérie ouest de la ville d'Idlib.

Les frappes aériennes ont visé des bâtiments et des champs dans le village d'Aïn Chib. La ville d'Idlib et sa périphérie sont contrôlées par Hayat Tahrir al-Cham, affilié à al-Qaïda.

Selon des sources concordantes, les frappes aériennes ont détruit le siège et un camp d'Ansar al-Tawhid, une filiale d'al-Qaïda et un proche allié de HTS. 

Les frappes aériennes russes sur la ville d'Idlib ont coïncidé avec des bombardements intenses menés par l'armée syrienne sur le mont al-Zawiya et d'autres zones de la campagne sud d'Idlib.

Les récentes frappes russes et syriennes étaient très probablement une réponse aux attaques de HTS et alliés qui violent quotidiennement le cessez-le-feu établi pour le Grand Idlib. À noter que les forces turques soutiennent les terroristes au lieu de les arrêter.

L’armée syrienne vient de reprendre ses frappes contre les postes turcs dans le Grand Idlib dans ce qui semble être une tentative de pression sur Ankara pour qu'elle mette finalement en œuvre l'accord de trêve.

 

Mots clés