Jun 27, 2021 17:45 UTC

Pour la première fois depuis le mois d’avril, date à laquelle les premières attaques de drone de la Résistance irakienne ont visé Harir, aéroport stratégique des États-Unis à Erbil. Les drones s’arment de missiles intelligents au lieu d’être uniquement des drones kamikazes.

Une source de sécurité a annoncé ce samedi 26 juin qu’un drone avait effectué une frappe de missiles contre la zone de Masif Salahaddin près d’Erbil au nord de l’Irak.
La source a déclaré à IQ NEWS que « l’attaque à la roquette contre Masif Salahaddin à Erbil a été menée par un drone, dont la mission était de viser le consulat américain ».
La source a souligné que les services de sécurité avaient ouvert une enquête sur l’attaque. Mais le site d’information Nas News, citant des sources kurdes, a déclaré que quatre roquettes étaient tombées aux environs d’Erbil.
Cette attaque au drone intervient alors que le général Kenneth McKenzie, chef du Centcom, a avoué que l’US Air Force a perdu sa supériorité face aux drones de la Résistance et à cette même occasion, le premier défilé militaire des Hachd al-Chaabi à l’occasion du septième anniversaire de sa fondation a eu lieu ce samedi à Diyala en présence du Premier ministre et de plusieurs personnalités militaires, politiques et culturelles du pays.
Aujourd’hui, le premier défilé militaire des Hachd al-Chaabi depuis leur création a lieu avec la participation de l’infanterie et d’autres unités de combat et logistique.
Al-Arabi Al-Jadeed a écrit que la base d’Abu Montazer al-Mohammadawi assiste au déploiement d’un grand nombre de combattants des Hachd al-Chaabi depuis la nuit dernière, et leur mission est d’assurer la sécurité de cette base et de ses environs jusqu’à la fin du grand défilé militaire qui se tient avec la participation de 20 000 combattants.
À cette occasion, le chef des Hachd al-Chaabi, Faleh al-Fayadh, a déclaré que cette organisation populaire est l’une des branches militaires importantes en Irak. « Les Unités de mobilisation populaire sont une institution militaire liée aux forces armées irakiennes et opèrent sous l’ordre du commandement des opérations conjointes », a-t-il souligné.

André Chamy et Arnaud Develay, tous deux juristes internationaux, s’expriment sur le sujet.

 

Mots clés