Jun 30, 2021 17:51 UTC
  • Irak : qui faut sauter le Mossad ?

Décidément, Erbil est devenue le centre du monde pour un axe US/Israël qui 48 heures après la frappe aérienne sanglante visant la frontière syro- irakienne, et donc, la Syrie et l'Irak,

ce qui en alourdit doublement la responsabilité puisque les Hachd servent à la fois la cause nationale irakienne, mais aussi celle de la Syrie, commence à comprendre quelle bourde il a commise. Le commandant en chef du 14e bataillon des Hachd qui commentait la mort de ses quatre soldats, assassiné froidement par les tueurs américains, affirme que c'est le ciel de l'aéroport d'Erbil qui aurait servi de point de passage aux F-16 et F-15 US le soir du crime. Tout à l'heure, le porte-parole du gouvernement du Kurdistan irakien s'est précipité devant les caméras pour démentir "vigoureusement ces fausses informations" qui, selon lui, relèvent " de la calomnie" : " Cette calomnie prouve qu'une attaque se prépare contre Erbil...". A-t-il raison ? le Mardi 29 juin, à peine quelques heures après une première salve de "roquettes intelligentes"  tirées contre la base illégale US à al Omar, visiblement depuis les positions du groupe Abol Fazl Abbas lequel groupe l'a très clairement revendiqué puisque, malheur à quelques soldats US en Syrie-est, la Résistance vient de passer à l'étape supérieure à savoir au face à face direct contre les Yankee, Erbil a été le théâtre d'une seconde opération depuis le mois d'avril contre le Mossad. 

Il s'agit d'une seconde opération au cœur d'un Kurdistan irakien que l'entité sioniste a commencé à infiltrer il y a 17 ans croyant pouvoir par la fermeture kurde ouvrir grand la porte irakienne. Cette seconde opération depuis le mois d'avril, s'est avérée, elle aussi sanglante. Si aucune information ne s'est filtrée sur son lieu, on sait au moins qu'un commando en est à l'origine et que trois officiers du Mossad auraient été liquidés. Evidemment, Erbil et Tel-Aviv se sont tus mais l'empressement avec lequel le porte-parole de Barzani parle en dit long sur l'état de panique à Erbil, cette base déguisée du Mossad, couverte par la CIA et qui se trouve au confluent du trafic de pétrole syrien vers la Turquie où le Sultan le vend au bénéfice de l'axe US/OTAN tout en abusant de ses liens avec Barzani pour occuper le Nord irakien. qatarajel.com qui rapporte l'information établit un lien entre cette opération "ayant visé le centre de surveillance et d'opération du Mossad" à Erbil établit un lien direct entre cet événement et la première visite du sioniste Lapid aux Émirats où il a ouvert une ambassade.

Et pourtant, le " coup" semble aller bien au-delà de ce non-événement qu'est la normalisation, d'ailleurs largement ignorée depuis que l'armée sioniste a été vaincue en 11 jours de bataille balistique en dépit de tout ce qu'elle a fait, à savoir raser une grosse partie de Gaza sous un tapis de bombe!  En avril, une première opération anti Mossad à Erbil a fait tuer et blesser 10 officiers dont 4 ont été identifiés par les médias de la Résistance. Toute raison garder, ce serait ce genre d'avions et de contact et vols qui pourraient se trouver depuis la frappe contre Abou Kamal/Qaem au cœur des opérations de vengeance. 

La première opération conte le site secret du Mossad en avril dernier avait pourtant suscité une campagne de vigilance accrue, de consolidation des positions, de réaménagement bref un "reset" pour que le coup ne soit pas reconduit. Quelques deux mois plus tard, le régime sioniste comprend que cela n'a servi strictement à rien et que décidément, il est suivi et traqué partout par les oreilles et les yeux qui dépassent largement la CIA et le Mossad.

Malgré toutes les mesures de sécurité prises par le régime usurpateur, les Irakiens ont réussi à infiltrer pas une seule fois mais deux fois les positions et les locaux les plus dissimulés du Mossad, laissant des cadavres sur les bras d'Israël. En avril, Cheikh Qais al-Khazali, secrétaire général du groupe Asaeb Ahl al-Haq, avait révélé une partie des agissements du Mossad, dans une interview accordée à la TV irakienne où il a confirmé que trois officiers du renseignement israélien ont été tués lors d'une attaque contre le siège du Mossad à Erbil, et que trois jours après l'incident, un avion a volé directement d'Erbil vers les territoires occupés pour livrer les corps à Tel-Aviv.

« A part certains hauts dirigeants politiques du Kurdistan irakien, personne n’était au courant de l'existence d'un tel centre de renseignement, même le gouvernement irakien l'ignorait », a déclaré le cheikh Qais al-Khazali soulignant que son objectif était de surveiller la RII et la situation interne en Irak. Dans la deuxième partie de son interview, il a déclaré que « les Israéliens sont en Irak avec de faux passeports et cherchent à tuer des figures de la Résistance irakienne ». Cheikh al-Khazali a ajouté que « le plan du Mossad consiste à assassiner des personnalités des Kataeb Hezbollah et Saraya al-Salam afin de mieux les diviser et semer la zizanie ».

Evoquant la présence des forces israéliennes à al-Anbar, il a souligné : « Les Israéliens sont présents en Irak par le biais d'ONG et de certaines entreprises, avec de faux passeports. Mais le projet raté du Mossad est plus que cela. »

Dans le même temps, le porte-parole d'Asaeb Ahl al-Haq, Mahmoud al-Rubaye, a déclaré dans un tweet que la société émiratie G42, qui doit assurer la sécurité de l'aéroport de Bagdad, servirait de couverture à l'infiltration israélienne en Irak. « J’ai été informé que la sécurité de l'aéroport de Bagdad va être confiée à la société émirienne G42, qui a récemment signé un contrat similaire en Afghanistan. Cette société a également un contrat avec la société israélienne RAFAEL », a-t-il dit. Et bien c'est là que réside visiblement la raison de la peur de Barzanie. Un aéroport avec RAFAEL comme étant son entrepreneur, est ce qu'il y a de plus légitime comme cible, ; maintenant que l'Amérique tue les forces de la Résistance pour les beaux yeux des sionistes. 

Et tant pis pour les Yankees. Khazali a affirmé ce 30 juin en réagissant à la tuerie récente ceci :  « Nous ne sommes pas des amateurs de sang, ni des seigneurs de guerre. Les opérations de la résistance veillaient à ne pas verser de sang. Notre tactique consistait à épuiser les capacités militaires de l’ennemi pour le forcer à se retirer, mais l’ennemi américain a prouvé qu’il sous-estime le sang de notre peuple. 

Et d’ajouter : « c’est l’ennemi américain qui a commencé à tuer et déplacé la bataille à ce niveau ». Et M.Khazaali de souligner : « Les opérations de la Résistance sont passées à une nouvelle étape, et les soldats de l’occupation US doivent recevoir une punition à la hauteur de ce qu’ils ont infligé à nos jeunes », évoquant la loi du talion « œil pour œil, dent pour dent…». Le raid aérien américain, qui a coûté la vie, le 28 juin, à 4 combattants irakiens et 4 civils syriens a suscité la colère des dirigeants irakiens, de l’armée irakienne, et des Hachd al-Chaabi qui ont promis de se venger de Washington.

 

Mots clés