Jul 05, 2021 09:21 UTC
  • Irak : la contre-attaque

Le commadement des opérations conjointes irakiennes a annoncé que des forces conjointes composées de l'armée, de la police et des Hachd al-Chaabi assureraient la sécurité des lignes de transport d'électricité en Irak.

Le commandement des opérations conjointes irakiennes a fait part de la formation de forces conjointes composées des forces de l'armée, de la police et des combattants des Unités de mobilisation populaires (Hachd d'al-Chaabi) à travers l’Irak pour protéger les pylônes électriques et les lignes de transport d'électricité du pays.

Lors d'une conférence de presse, le porte-parole du commandement des opérations conjointes irakiennes, Tahsin al-Khafaji, a déclaré :

« Environ 44 à 45 pylônes électriques ont été ciblées par des terroristes ces derniers jours, dont la plupart ont été réparées ».

« Le groupe terroriste de Daech cherche à intensifier des problèmes de sécurité en ciblant les tours électriques » a-t-il ajouté.

Al-Khafaji a également déclaré que la salle d'opération réunissait les forces de sécurité et le personnel du ministère de l'Électricité et dont la mission était de planifier et de garantir la sécurité des pylônes électriques et de poursuivre les terroristes qui les prennent pour cible.

« Les forces conjointes sont, indique le porte-parole militaire, composées de l'armée, de la police, des volontaires populaires et des volontaires nomades pour sécuriser les lignes de transport d'électricité dans toutes les provinces du pays. »

Une source proche des services de sécurité irakiens avait précédemment révélé que le premier ministre Mustafa al-Kazémi avait ordonné l'utilisation de drones pour assurer la sécurité des tours électriques partout en Irak.

Des sources gouvernementales affirment que sept personnes ont été tuées et 11 blessées et que des dizaines de lignes électriques principales ont été attaquées ces 10 derniers jours.

 

Attaque d'un convoi militaire américain sur le sol irakien

Un convoi logistique militaire américain a été touché lors de l’explosion d’une bombe posée en bord de route dans le district d'al-Charia à Bagdad.

Il y a deux jours, un convoi logistique de l’armée américaine a été attaqué dans la ville irakienne de Hilla. L’attaque n’a eu aucun victime, selon RT.

Le 5 janvier 2020, les parlementaires irakiens ont voté un plan en cinq clauses qui obligeait le gouvernement à mettre fin à la présence des troupes américaines en Irak. La décision audacieuse du parlement irakien a eu lieu après l'assassinat des commandants du Front de résistance, l’ex-commandant de la Force Qods du CGRI, le général Qassem Soleimani et le commandant-adjoint des Hachd al-Chaabi, Abou Mahdi al-Mohandes en banlieue de Bagdad par l’armée américaine.

Washington tente de retarder autant que possible les pourparlers stratégiques entre Bagdad et Washington sur le retrait des troupes américaines d'Irak.

 

Mots clés