Jul 08, 2021 17:43 UTC

Que le secrétaire général d'Asaïb al Haq, Qaïs Khazali, l'une des principales composantes de la Résistance irakienne affirme ce jeudi matin 8 juillet que la septième attaque depuis le 4 juillet,

ciblant une base US en Irak, en l’occurrence cette vraie-fausse ambassade étendue située dans la Zone verte, sur une superficie de 3000 km2 où le Pentagone a déployé ses Patriot qui ne fonctionnent pas mais aussi ses C-Ram qui fonctionnent à moitié mais encore une grosse partie de ses armes et ce, plus des milliers d'agents de la CIA et d'autres appareils de renseignement US, déguisés en diplomate, n'a pas été menée par la Résistance, cela est plutôt un très mauvais signe pour les Yankee. Pourquoi? Écoutons plutôt l'intéressé qui  a affirmé,  à la presse tout en jurant de venger la mort de tous les "martyrs de la Résistance" que des "roquettes de katioucha ne fait plus partie de l'arsenal anti US de la Résistance" et que cet arsenal quand il s'active contre les Etats Unis "il n'emploie que des missiles tactiques"! 

Vers 2 heures du matin, heure de Bagdad, l'ambassade US a été visé en effet par une salve de 30 roquettes katioucha et l'attaque a été aussitôt revendiqué par un groupe  " Sang d'Abou Mohandes". Le porte-parole de la coalition n'a reconnu que quatre roquettes, celles qui avaient effectivement atteint l'intérieur de l'ambassade en dépit de ces C-Ram qui continuaient à tirer en solo, et à l'aveuglette, comme à chaque fois qu'il y a une frappe contre l'ambassade.  

Sabereen New affirme, lui, que mêmes ces katiuocha rudimentaire ont provoqué la débandade et que, tombés non loin du secteur militaire Union 1 ou Tawhid en irakien, les soldats se sont précipitaient dans les abris : « Des sirènes d'alerte ne cessaient de retentir au niveau de l'ambassade des États-Unis dans la zone verte et surtout de la troisième base d'al-Tawhid. Puis le système de défense antimissile C-RAM a tenté de repousser les engins sans succès. De la fumée s’élevait au-dessus de l'ambassade américaine et de l'endroit où se trouve la troisième base d'al-Tawhid."

 Les katioucha d'hier soir qui sont parvenus si allègrement à foncer pour la septième fois en 7 jours le bouclier antimissile US en Irak, ont-ils été seuls ou accompagnés? Sabereen New, chaîne proche de la Résistance évoque une "attaque hybride" ce qui veut dire que les drones ont été également de la partie, peut être pas de modèle "Loitering munition" mais les "drones flaireurs" qui depuis quelques temps aident les unités d'artilleries de la Résistance à mieux localiser leurs cibles, et tenter de se montrer à la hauteur des roquettes et missiles tactiques et , bref à ne plus être que de simples roquettes. Sabereen News éclaircit ses propos et dit qu''Il s'agissait d'une attaque hybride impliquant à la fois des drones et des roquettes intelligentes mais que le génie militaire de l’ambassade n'y est entré qu'une fois l'attaque finie parce que l'ambassade avait été touchée», a ajouté la source.

En effet, plus d’un analyste militaire parierait que  l’émergence de ce cocktail drones-roquettes sur la scène irakienne, drone servant à remplir la faille de précision des roquettes, pourrait tout changer d'ici peu au discours jusqu'à boutiste des Yankee. Surtout qu'il semblerait qu'il y ait aussi des drones qui sont lancés à partir des lances-roquettes! Arash par exemple avec une portée de 1400 km dispose d’une capacité avérée anti-radar et peut écraser ainsi les défenses aériennes. C’est un appareil à turboréacteur et au combustible solide doté visiblement de dispositif de réception d’ondes radars et capable sur cette base de créer d’espace de vide à radar, ce qui fait de THAAD, de Patriot, de C-RAM ses proies faciles. Au chapitre de changement de discours à Washington, CGTN fait publier un tweet attribué à un analyste supérieur US, de ceux qui écrivent dans des Think Tank et donnent le là à la politique US. Bradley Blankenship dit :" Biden devra retirer les GI's d'Irak pour préserver leur vie". C'est une première depuis 2010. Il semblerait que l'intéressé voit bien loin que le bout de son nez et qu'en ceci, il a une nette longueuer d'avance par rapport à Biden absorbé dans ses vieilles idées de 2003. Et comment? 

CE jeudi quand le secrétaire général d'Asaib al Haq s'est moqué des Katioucha en affirmant que la Résistance irakienne dispose de missiles tactiques, il avait une intention bien claire. Biden ne l'a compris, Bradely, si. Le 7 juillet à Téhéran, le CGRI a dévoilé une "petite mitraillette balistique" à savoir une lance-roquette plus de petits missiles balistiques de type Fath. Juste ce qu'il fait à la Résistance irakienne pour que les frappes soient plus douloureuse. Le missile Fath est une version miniature de la famille de missiles Fateh, offrant une plus grande puissance de feu à l'unité de missiles, ainsi qu'une précision et une frappe.

L'apparence de ce missile est similaire aux missiles de la famille Fateh car la forme des ailes de ce missile inclut la stabilisation et le guidage des ailes à la fin et au début du missile et aussi la forme de l'ogive est très similaire aux missiles de la famille Fateh. L'ogive du missile Fath est comparée à l'ogive du missile monoconique Fateh-110, en raison de la petite taille du missile. L'augmentation de la puissance de feu des unités opérationnelles est l'un des enjeux importants qui ont un impact significatif sur le champ de bataille ; Ceci peut être réalisé en utilisant des lanceurs de missiles balistiques multi-rôles et, bien sûr, en utilisant des missiles plus petits et plus tactiques (comme le missile Fateh) et en apportant plus de puissance de feu et de précision à ces unités. La longueur et le diamètre de ce missile semblent être environ 40 à 50 % inférieurs à ceux du Fateh-110. Avec un poids d'environ 850 à 1100 kg, Fath a une portée d’au moins 80 à 100 km.

Puis l'utilisation de la technologie du corps en composite offre une portée de 130  à 170 km aux missiles de Fath. Plus le fait que Fath a des gouvernes aérodynamiques placées sur le nez lui offrent à l’engin les capacités à lancer des attaques de précision. Tout ceci fait que la vitesse en est plus importante, la précision aussi te avec ogive détachable, et une surface radar très faible, il a tout pour être le "tueur ou mieux dit l'acheveur de la DCA US/Cie". Alors, avis aux USA, retirez vos batteries de Patriot de toute la région.

Mots clés