Jul 14, 2021 19:22 UTC
  • Ansarallah: sale stratagème US?

L'axe américano-saoudien tente de compenser ses défaites à Maarib et d'avoir un pouvoir de négociation dans les pourparlers, en activant un nouveau front dans la province d'al-Bayda, peine perdue.

Simultanément à l’avancée des combattants yéménites dans les régions du centre et de l’ouest de la province de Maarib, al-Qaïda a lancé sous l'auspice des officiers US une opération depuis l'axe oriental du gouvernorat d'al-Bayda pour occuper ces zones.

Une source sur le terrain qui suit de près les évolutions dans la province d'al-Bayda a déclaré que la coalition saoudienne soutenue par les USA avait profité de l’apaisement des tensions à la périphérie de Maarib et avait fait les préparatifs nécessaires pour attiser le front d'al-Bayda.

La source a déclaré qu'en ouvrant un nouveau front dans la province d'al-Bayda, les Saoudiens cherchent à influencer les développements à Maarib et à arrêter l'avancée des combattants yéménites dans cet axe important et sensible. Riyad a fait de son mieux en amenant sur la scène les éléments terroristes d’al-Qaïda importés d'Irak et de Syrie, précise cette source d'après qui les Saoudiens espèrent qu’al-Qaïda pourra mettre fin à leurs échecs sur le champ de bataille et changer les rapports de force en leur faveur, en repoussant les forces yéménites, c’est la raison pour laquelle ils ont confié la gestion de l'opération dans la province d'al-Bayda à ce groupe terroriste qui agit sous le commandement du CentCom.

En allusion aux détails des affrontements en cours à al-Bayda, elle a souligné : « Des éléments terroristes d’al-Qaïda et des forces de la coalition ont lancé des attaques contre les combattants yéménites depuis la partie orientale du district d'al-Sumaa à l'est de la province, à la frontière des provinces d'Abyan et de Shabwa. »

Le premier objectif des Saoudiens est d'occuper la zone importante et stratégique d’Owen al-Down et de couper la connexion des combattants yéménites avec al-Bayda via la ville de Mukayris.

Pour mieux comprendre la situation sur le terrain et à al-Bayda, il faut expliquer qu'au cours des deux dernières années, les combattants yéménites ont libéré de vastes zones du nord et de l'est de la province du joug des forces de la coalition pro-Riyad et ont complètement changé les rapports de force ; ils ont le dessus dans ces zones et ont maintenu cette supériorité.

D'autre part, l'armée yéménite et Ansarallah entretiennent de bonnes relations avec les tribus de la province d'al-Bayda. De ce fait, la coalition saoudienne et les terroristes d'al-Qaïda ne peuvent pas avancer sur le terrain, sans le soutien des tribus.

D’après les dernières informations disponibles, tout au début de l’opération, les combattants yéménites ont réussi à faire cesser l’avancée de la coalition et d’al-Qaïda dans la plupart des axes du conflit, leur infligeant de lourds dégâts par des contre-attaques précises, et à reprendre le district d’al-Zahra.

Des dizaines de mercenaires saoudiens, en particulier des terroristes d'al-Qaïda, ont été tués dans ces attaques, dont Ahmad Muhammad al-Qaisi, le commandant du groupe terroriste al-Qaïda dans la région, ainsi que Tawfiq al-Farawi, Abdul Hakim Moubarak, Osman Ahmad Abdullah, etc.

L'opération conjointe des Saoudiens et d'al-Qaïda a été vaincue par la riposte décisive et opportune des combattants yéménites, Riyad étant contraint d'ores et déjà d'arrêter ses attaques sporadiques.

En résumé, le régime saoudien a vainement tenté de prendre le dessus dans les négociations en avançant dans la province d'al-Bayda, mais il n'a pas réussi à atteindre cet objectif et il devrait également oublier de pouvoir « sécuriser » les régions de l'ouest de la province de Shabwa et les zones du nord de la province d'Abyan. Et Maarib? Le coup d'al-Bayda y sera royalement vengé. 

 

Mots clés