Jul 30, 2021 16:34 UTC
  • Syrie: l'Iran change de mission?

La visite du président du Parlement iranien en Syrie qui s'inscrit dans le cadre du développement des interactions économiques régionales, s’est effectuée dans le but d’enlever les obstacles à la coopération bilatérale Iran/Syrie dans ce domaine.

Outre ses rencontres avec le président du Parlement, le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères de la République arabe syrienne et le président Bachar al-Assad, le président du Parlement iranien Mohammad Baqer Qalibaf a eu une rencontre spéciale avec des hommes d'affaires ainsi que le ministre syrien du Commerce portant sur les problèmes et obstacles dans les interactions économiques et commerciales entre les deux pays.

Les questions soulevées montrent que Qalibaf s'est concentré sur l'économie dans toutes ses réunions, même celles considérées comme politiques ; soulignant  que les relations chaleureuses entre l'Iran et la Syrie devraient passer de la phase militaire et sécuritaire à la phase économique et commerciale.

Il semble que la visite de Qalibaf en Syrie, en tant que le plus haut responsable de la République islamique d’Iran depuis au moins 10 ans, puisse être considérée comme un tournant dans le changement des relations entre les deux pays.

La poursuite de la levée des obstacles en pleine mise en œuvre du protocole bilatéral Iran-Syrie apportant de nombreux avantages économiques à l'Iran a été l'un des aspects les plus importants de cette visite.

Selon les accords conclus, la poursuite et la résolution des problèmes commerciaux du secteur privé des deux pays est l'une des priorités dans les interactions économiques irano-syriennes.

La présence du président du Parlement iranien à Damas revêt une importance particulière compte tenu des efforts déployés par certains pays de la région pour élargir les interactions économiques avec la Syrie : le ministre turc de l'Intérieur a effectué quatre voyages d'affaires en Syrie au cours de ces derniers mois tandis que l'envoyé spécial de Poutine a rencontré des responsables du gouvernement syrien pour appeler au renforcement de la coopération économique entre les deux pays.

L’exploitation des champs pétroliers des blocs 12 et 21, le dernier qui est situé près de la frontière irakienne est l'un des champs pétroliers les plus importants et stratégiques de la région, le projet de mines de phosphate dont l’usine a été construite et peut créer une plate-forme adaptée à l’exportation, le projet du troisième opérateur de téléphonie mobile de Syrie, le projet de port de Hamidiyeh, le projet de port de Lattaquié et l'étude sur le port de Tartous, ainsi que des projets conjoints dans les domaines de l'élevage et de l'agriculture sont parmi les questions importantes qui sont sérieusement prises en compte dans les mémorandums irano-syriens en vue d’étendre la coopération économique et commerciale bilatérale.

La rencontre amicale avec le président syrien reste le point culminant de la visite  du président du Parlement iranien à Damas. Prévue pour une heure et en public, la rencontre entre les deux parties s’est prolongée par une réunion privée qui s'est tenue pendant une heure.

Évoquant l'importance de la victoire du peuple syrien dans la lutte contre le terrorisme qui marquera le début d'une nouvelle ère dans l'histoire du pays, ainsi que la tenue d'élections parlementaires et présidentielles en Iran, Qalibaf a considéré cette période comme une opportunité importante pour élargir la coopération entre les deux pays dans divers domaines, notamment les activités économiques.

Le président du Parlement iranien a souligné l'importance de développer les relations commerciales et économiques entre l'Iran et la Syrie, compte tenu des capacités existantes et de la disponibilité des deux pays : une prise de position saluée par le président syrien Bachar al-Assad.

 

Mots clés