Jul 31, 2021 16:46 UTC
  • Mercer Street: la riposte US?

Les États-Unis ont déclaré ce samedi 31 juillet que les experts en explosifs de l’US Navy sont d’avis que le pétrolier israélien avait été pris pour cible par un drone au large des côtes d’Oman dans la mer de Makran.

« Des experts en explosifs de la marine américaine pensent qu’une frappe de drones a visé un pétrolier qui a été attaqué au large des côtes d’Oman dans la mer d’Oman, faisant deux morts à bord », a annoncé samedi l’armée américaine, citée par l’AP.

Le porte-avions américain à propulsion nucléaire USS Ronald Reagan et le destroyer lance-missiles USS Mitscher escortaient le navire Mercer Street alors qu’il se dirigeait vers un port sûr, a déclaré la 5e flotte de la marine américaine au Moyen-Orient dans un communiqué tôt samedi.

Le communiqué de la 5e flotte n’expliquait pas comment elle avait déterminé qu’un drone avait causé les dommages, bien qu’elle décrive que ses experts en explosifs avaient trouvé « des preuves visuelles claires qu’une attaque avait eu lieu » à bord du Mercer Street. Le commandement central de l’armée américaine n’a pas immédiatement répondu à une question sur les preuves.

Dans les dernières heures de la nuit du 29 juillet 2021, un pétrolier de 28 000 tonnes appartenant au régime sioniste appelé Mercer Street a été attaqué dans les eaux de la mer d’Oman et à l’est des côtes d’Oman.

Il s’agit du cinquième navire appartenant à des sociétés commerciales israéliennes, qui est la cible d’attaques inconnues depuis février de cette année dans les eaux du golfe Persique jusqu’à la mer d’Oman.

Le passage en revue suivant permettra une meilleure compréhension.

1- Le 25 février 2021, le navire-cargo Helios Ray appartenant à une compagnie commerciale israélienne, qui naviguait du port saoudien de Dammam à Singapour, a été attaqué dans les eaux de la mer d’Oman.

2- Le 24 mars 2021, le navire marchand MV Lori, loué par la société israélienne XT MANAGEMENT, a été attaqué dans le nord de l’océan Indien et près des eaux de la mer d’Oman, et a subi de graves dommages à l’intérieur.

3. Le 13 avril, Hyperion RAY, propriété de la société israélienne Ray Shipping, a été touché par un missile au large des côtes d’al-Fujairah aux Émirats arabes unis et a subi de graves dommages.

4 - Le 3 juillet 2021, le navire CSAV Tyndall, sous pavillon du Libéria, qui naviguait du port saoudien de Djeddah au port de Jabal Ali aux Émirats arabes unis, a été attaqué dans l’océan Indien. Le navire appartenait à un célèbre milliardaire israélien nommé Eyal Ofer.

5 - Dans le dernier cas d’attaques enregistrées contre la flotte marchande israélienne, dans la nuit du 29 juillet, le pétrolier israélien Mercer Street a été attaqué par un drone dans les eaux de la mer d’Oman, à 300 km de la capitale omanaise Mascate. A en croire des sources israéliennes, deux ressortissants non israéliens, dont le capitaine du navire qui était un ressortissant roumain et une force de sécurité britannique, ont été tués.

Une partie importante du plan de normalisation des relations entre Israël et les pays arabes était l’établissement d’une ligne de commerce maritime et la libre circulation des flottes commerciales des compagnies israéliennes vers les ports des pays arabes bordant le golfe Persique ; mais cinq cas d’attaques non identifiées contre des navires israéliens en seulement cinq mois depuis le début des relations entre le régime sioniste et des pays comme les Émirats arabes unis et Bahreïn montrent que le plan de normalisation des relations avec les pays islamiques ne va pas être mis en œuvre facilement et étendu à d’autres États arabes.

Selon Sputnik, la porte-parole du département d’État américain Jalina Porter a déclaré vendredi que les États-Unis travaillaient avec des partenaires pour établir les faits concernant l’attaque contre un pétrolier japonais dans le nord de l’océan Indien. Elle a refusé de spéculer sur une éventuelle implication iranienne.

« Nous surveillons de près la situation et travaillons avec nos partenaires internationaux pour clarifier tous les faits », a déclaré Porter. Pour le moment je n’ai rien à vous proposer.

Cette déclaration était en réponse à la demande d’un journaliste de s’exprimer sur une info de la télévision iranienne en langue arabe Al-Alam, qui, citant des sources anonymes, a affirmé que l’attaque contre ce navire était une riposte à une attaque israélienne contre l’aéroport militaire d’al-Daba’a en Syrie.

 

 

Mots clés