Aug 14, 2021 17:50 UTC
  • USA perdront le ciel afghan?

Des stocks d’hélico, de chars, de blindés et de drones entiers qui tombent et une Amérique qui se ridicule aux yeux du monde de déployer de nouvelles troupes, quelques 3000 en Afghanistan pour éviter la chute de la capitale alors que Ghani est sur le point de prendre la poudre d’escampette !

Les USA sont-ils en train de perdre aussi le ciel afghan ? Après celui de l’Irak, de la Syrie, du Liban, ce serait intéressant de voir le premier B-52 US tomber en Afghanistan. Et cette chose pourrait ne pas être une spéculation. Pour la première fois dans l’Histoire, les talibans ont utilisé des avions pour attaquer l’armée afghane, rapporte Avia-pro. Vendredi 13 août, les talibans ont réussi à capturer au moins deux hélicoptères militaires russes Mi-17, qui avaient déjà été mis en service dans l’armée de l’air afghane. Un total de quatre giravions sont tombés entre les mains de talibans, mais seulement deux d’entre eux étaient en bon état, indique l’agence de presse russe Avia-pro. 

Les talibans ont poussé les pilotes à faire démarrer leurs appareils. Les hélicoptères pourraient être utilisés non seulement pour transférer les forces de talibans vers Kaboul, mais aussi pour frapper les positions de l’armée afghane voire celles des USA et leurs amis. 

Dans la vidéo ci-jointe, on voit comment l’hélicoptère Mi-17 transporte des talibans et des armes vers une zone de première ligne près de Kaboul. Avant d’arriver à leur destination, les talibans ont forcé le pilote à lancer plusieurs attaques de missiles sur les positions de l’armée afghane. 

Au moins six autres hélicoptères d’assaut Mi-35 ont été localisés dans les zones contrôlées par les talibans ; ce qui est susceptible d’accélérer la chute de Kaboul. Selon les experts, « les tentatives américaines d’empêcher les talibans de s’emparer de Kaboul sont absolument vaines ». Les experts sont arrivés à cette conclusion après avoir évalué la puissance d’une armée de 20 000 talibans contre 3 000 militaires américains. Le mieux que l’armée américaine peut faire est de reporter la prise de la capitale afghane à un maximum de 24 heures, estiment-ils. 

« Les États-Unis disposent de bombardiers stratégiques, de chasseurs, de satellites et d’autres armes. Mais si des affrontements éclatent à Kaboul, il sera impossible de les utiliser. Les villes clés d’Afghanistan sont tombées entre les mains des talibans en une journée seulement, et, très probablement, les Américains ne tiendront plus », notent les experts. 

Il est à noter que dans les quatre mois qui ont suivi le début de l’offensive des talibans, 90 % du territoire de l’Afghanistan est passé sous leur contrôle. L’armée américaine a annoncé son retrait au lendemain du début de l’offensive ; ce qui laisse penser que l’armée américaine a préféré prendre la fuite.

 

Mots clés