Dec 02, 2021 19:30 UTC
  • USA: frappe balistique sino-russe

Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé la prolongation de l’accord russo-chinois sur les missiles. Son porte-parole a souligné que Moscou était plus qu'un allié pour Pékin.

Wang Wenbin, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a annoncé ce jeudi la prolongation de dix ans de l'accord sur les missiles entre Pékin et Moscou. Il a déclaré lors d'une conférence de presse que le protocole de prolongation de l'accord entre la Russie et la Chine sur les missiles avait été mise en œuvre ce mercredi 1er décembre.

Le diplomate chinois a indiqué que cette décision illustre le niveau élevé du partenariat stratégique global entre la Chine et la Russie et leur détermination commune à maintenir la stabilité stratégique mondiale.

« L’accord contribue de manière significative à la protection du système international de contrôle des armements et à la paix et la sécurité mondiale », a-t-il ajouté.

Plus loin dans ses déclarations, Wenbin a souligné : « Nous sommes fermement convaincus que les relations russo-chinoises seront plus matures, plus stables et plus flexibles dans la nouvelle ère. La Chine et la Russie ne sont pas seulement des alliées ; elles sont plus proches que deux alliées. Nous avons fourni une puissante énergie positive pour la paix et le développement dans le monde. »

« Alors que le monde avance vers des jalons historiques, Moscou et Pékin se sont engagés en faveur de l'égalité, de la justice, de l'état de droit, de la coopération et des bons choix. Ils utiliseront leur sagesse et leurs stratégies pour créer de nouveaux types de relations et de sociétés et un avenir commun pour l'humanité », a-t-il poursuivi. 

Les essais de missiles supersoniques de la Chine ne cessent de susciter de vives inquiétudes à Washington. David Thompson, le directeur adjoint des opérations spatiales de l'armée américaine, même estimé que la Chine était encore plus performante dans le domaine technologique que les Etats-Unis ou la Russie. 

Dans une interview en marge du Forum d'Halifax sur la sécurité internationale au Canada, il a déclaré que les États-Unis étaient à la traîne dans le développement des armes modernes et les plus avancées.

La prolongation de l'accord sur les missiles entre la Russie et la Chine intervient alors que l'ancien président américain Donald Trump a annulé certains accords avec la Russie dans ce domaine et refusé d'en renouveler certains d'autres.

La Russie et les États-Unis ont signé il y a 10 ans un traité de réduction des armements stratégiques, connu sous le nom de traité New Start. Celui-ci arrive à expiration et les États-Unis continuent d'éviter de le renouveler.

Un responsable américain a récemment déclaré que lors des pourparlers de haut niveau entre les diplomates russes et américains, la question du contrôle des armements était au cœur de leurs préoccupations, étant donné le retrait de l'ancienne administration américaine de deux accords d'armement avec la Russie.

 

Mots clés