Dec 05, 2021 19:14 UTC
  • USA: la Russie durcit le ton

La Russie a accusé un avion-espion américain qui survolait la mer Noire d’avoir « failli » à seulement 20 mètres d’un avion de 142 passagers.

« L’activité accrue des vols d’appareils de l’OTAN près des frontières de la Russie […] engendre un risque d’incidents dangereux impliquant des appareils civils », a ensuite dénoncé l’agence fédérale russe, avant de faire part de son intention de « protester » par voie diplomatique.

« L’aviation civile a été menacée en raison des actions de l’armée de l’air américaine au-dessus de la mer Noire », a écrit dimanche 5 décembre la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova sur sa chaîne Telegram.

« Les actions de l’US Air Force ont menacé l’aviation civile. C’est vrai qu’une catastrophe dans l’espace aérien au-dessus des eaux libres de la mer Noire a été évitée, mais cela ne signifie pas que les États-Unis et l’OTAN peuvent continuer à risquer la vie des gens en toute impunité », a-t-elle écrit.

La diplomate a ajouté que, selon les experts russes, « la multiplication des vols d’avions de l’OTAN à proximité des frontières de la Russie, y compris au-dessus de la mer Noire, crée des risques d’émergence d’incidents dangereux concernant les avions civils ».

Vendredi, le Centre de contrôle de la défense nationale de la Russie a signalé que des avions de chasse russes Su-30SM et Su-27 avaient été précipités pour intercepter un avion de reconnaissance RC-135 de l’US Air Force et un avion de reconnaissance CL-600 Artemis des forces terrestres américaines au-dessus de la mer Noire.

L’équipage du vol Tel-Aviv-Moscou d’Aeroflot a reçu l’ordre des contrôleurs aériens de modifier son altitude alors qu’un autre avion croisait sa trajectoire. Les mesures prises par les contrôleurs de la circulation russes ont assuré la sécurité des vols au-dessus des eaux libres de la mer Noire.

Rien qu’en une semaine, les radars russes ont détecté une trentaine d’avions de reconnaissance étrangers non loin des frontières russes.

« Trente et un avions-espions et six drones étrangers ont volé près des frontières russes en une semaine », a rapporté un quotidien russe dont les sources sont proches du ministère de la Défense.  

 

Mots clés