Dec 07, 2021 18:59 UTC
  • lnde/Russie liquident le dollar

Parallèlement à la livraison de systèmes de missiles russes S-400 à l’Inde, la Russie et l’Inde ont fait état du remplacement du dollar américain par le rouble russe et la roupie indienne dans des accords d’armement bilatéraux évalués à des milliards de dollars.

Alexander Mikheyev, PDG de la société d’exportation d’armes Rosoboronexport, a déclaré mardi aux médias qu’il s’était mis d’accord avec l’Inde pour retirer le dollar des accords d’armement russo-indiens et que le taux du contrat serait indiqué en dollars uniquement pour mieux comprendre la valeur des contrats.

« Toutes les transactions pour des contrats d’achat d’armements russo-indiens seront désormais effectuées en rouble ou en roupie », a-t-il ajouté.

« La Russie et l’Inde ont convenu de mettre en place une ligne de production de fusils russes Kalachnikov AK-203 en Inde », a poursuivi Mikheyev.

« 120 000 modèles de cette arme seront produits en Inde avec le transfert progressif de technologie de fabrication de 5 % à 70 %, et dans la deuxième phase, cette arme sera fabriquée en Inde de A à Z », a-t-il annoncé.

La Russie commerce avec certains pays comme l’Iran, la Chine, l’Inde et la Turquie, à partir des monnaies nationales des partenaires commerciaux et une telle initiative est envisagée pour le commerce russe avec de nombreux autres pays.

Sur ordre du président russe Vladimir Poutine, depuis 2017, le commerce portuaire russe se fait uniquement en rouble, et le commerce en dollar américain, qui constituait l’essentiel du commerce extérieur a été interdit.

La nouvelle intervient alors que le vice-ministre indien des Affaires étrangères, Harsh Vardhan, a fait état lundi 6 décembre du commencement du processus de la livraison du système de missiles russes S-400 en Inde en présence du président russe Vladimir Poutine à New Delhi.

Le président russe Vladimir Poutine a loué l’Inde comme une « grande puissance » et un « allié sûr » de Moscou, au cours d’une visite centrée sur l’énergie et la défense, avec l’annonce de la livraison de batteries de missiles sophistiqués S-400, très mal vue par Washington.

« La Russie a commencé à fournir à l’Inde ces systèmes de défense antiaérienne longue portée S-400 et ce processus se poursuivra », a annoncé Harsh Vardhan.

Un accord de coopération technico-militaire de dix ans a par ailleurs été signé entre les deux pays par Dmitri Shogayev, chef du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique et Kanta Rag, vice-ministre indien de la Défense en marge de la rencontre de M. Poutine avec le Premier ministre Narendra Modi.

La construction du complexe de missiles Brahmos, du chasseur Sukhoi-30, du char T-90, et la conception de l’avion de chasse de cinquième génération font partie de la coopération militaire conjointe entre la Russie et l’Inde.

L’Inde a signé en 2018 un accord de 5 milliards de dollars avec la Russie pour l’achat de cinq systèmes de missiles S-400, se faisant reprocher par les États-Unis qui par la voix de la Maison-Blanche ont menacé le pays de sanctions.

En 2017, le président américain Donald Trump a paraphé la loi connue sous le nom de Countering America’s Adversaries Through Sanction (CAATSA) visant à imposer des sanctions contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord.

En vertu de l’article 231 de la loi CAATSA, les pays qui ont des contrats importants avec les secteurs de la défense et de la sécurité de la Russie seront visés par les sanctions américaines.

L’Inde qui entretient des relations étroites avec la Russie et qui lui achète la plupart de ses équipements militaires est visée par cette loi.

Les États-Unis ont déclaré à plusieurs reprises que les pays qui respectent ces importants accords avec la Russie seront soumis à des sanctions américaines, et l’Inde n’en serait pas exclue.

L’Inde a donc fait fi de la loi américaine Countering America’s Adversaries Through Sanctions Act (CAATSA) qui sanctionne les achats d’armements russes par tout pays ou toute entité.

L’Inde ne peut pas facilement ignorer sa relation militaire avec la Russie. Cette dernière est restée le plus grand fournisseur militaire de l’Inde. La plupart des équipements militaires indiens sont de fabrication russe.

 

Mots clés