Feb 13, 2022 18:36 UTC
  • Vienne: la victoire sino-irano-russe?

Le représentant de la Chine aux pourparlers multilatéraux de Vienne pour relancer l'accord sur le nucléaire iranien a déclaré que les négociations étaient en phase finale.

Wang Kun a déclaré samedi que l'équipe de négociation iranienne était revenue aux pourparlers avec son paquet final. « Toutes les parties conviennent que nous sommes arrivés à l'étape finale, en particulier les collègues iraniens qui sont venus avec leur paquet final », a-t-il ajouté dont les propos ont été diffusés par le journal israélien Jerusalem Post.

À propos de la possibilité d'une commission mixte dans les prochains jours, Kun a déclaré qu'il n'y a pas d'arrangement pour une telle réunion, mais « des réunions de différents formats; bilatéraux, trilatéraux… » se tiennent.

Plus tôt dans la journée, une source bien informée à Vienne a déclaré à l’agence de presse officielle iranienne, IRNA, que des représentants de la Chine et de la Russie ainsi que de l'Union européenne se sont plaints de la perplexité et de l'incapacité des États-Unis à prendre des décisions politiques sur le résultat des pourparlers.

Une source auprès de l'équipe négociatrice iranienne a affirmé que l'Iran était "un pionnier dans la présentation de nouvelles idées et propositions" et que "les États-Unis doivent enfin prendre une décision et cesser de traîner les pieds".

Conjointement aux annonces chinoises et à la rencontre entre les négociateurs américains et russes aux pourparlers de Vienne sur la levée des sanctions illégales américaines contre l’Iran, il y a visiblement une dynamisme anti-sanction pétrolière qui régit le trio Iran-Chine-Russie. L’ambassadeur iranien à Moscou, considère les consultations avec la Russie dans le cadre de l'OPEP Plus comme très importantes. Cité par TASS News, l'ambassadeur d'Iran à Moscou a déclaré : « Téhéran considère les consultations entre l’Iran et la Russie dans le cadre de l'OPEP Plus comme très importantes et espère que ces pourparlers se poursuivront. »

« L'Iran a une présence très efficace dans les réunions de l'OPEP et de l'OPEP Plus. Nous avons et aurons des consultations avec différents pays à cet égard », a affirmé l’ambassadeur iranien lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion du 43ème anniversaire de la Révolution islamique.

Les consultations entre Téhéran et Moscou se sont effectuées, alors que plus loin à Vienne, l’envoyé de la Russie aux pourparlers a annoncé, le samedi 12 février, qu'il rencontrerait l'envoyé spécial des États-Unis pour l’Iran pour discuter des questions les plus controversées à résoudre pour la levée des sanctions américaines contre l’Iran. À cet égard, le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a déclaré : « Nous nous présentons à la table des négociations avec sérieux et nous sommes déterminés à parvenir à un bon accord. » Or le bon accord semble être un forcing Iran-Chine-Russie pour faire capituler les USA, réinjecter le pétrole iranien sur le marché et rafler la mise aux Américains qui se croient vainqueur de la crise de l'énergie en Europe. 

 

Mots clés