May 16, 2022 18:47 UTC
  • Poutine attendu en Iran?

La récente visite du président iranien Ebrahim Raissi à Moscou est un tournant dans les relations entre l'Iran et la Fédération de Russie a fait savoir l'ambassadeur de la République islamique d'Iran à Moscou lors d'une interview exclusive à l'agence de presse Novosti, où il a déclaré que Téhéran est prêt à recevoir de président russe Vladimir Poutine avant de souligner l'importance de la tenue des pourparlers d'Astana à Téhéran.

Au cours des derniers mois et dans le cadre de la mise en œuvre des accords conclus entre les présidents des deux pays, plusieurs délégations ont été envoyées dans les deux pays pour renforcer les coopérations bilatérales, a fait savoir Kazem Jalali.

Téhéran compte développer ses relations commerciales et d'investissement avec Moscou en dépit des sanctions occidentales imposées contre la partie russe, a noté le diplomate iranien qui n'a pas manqué de souligner que les deux parties s'efforcent surtout de dépasser les obstacles dans le domaine économique.
 

L'Iran a présenté un « plan de coopération pétrolière et gazière » à la Russie

Dans une autre partie de l'interview, l'ambassadeur d'Iran à Moscou a noté que l’Iran et la Russie avaient pris de bonnes décisions dans le secteur pétrolier et gazier, et que dans ce cadre, Téhéran avait soumis un « plan de coopération » à Moscou.

« Une étude sérieuse sur la coopération dans les domaines énergétiques avec les entreprises russes et le gouvernement de la Fédération de Russie est à l'ordre du jour du gouvernement de M. Ebrahim Raissi », a déclaré le responsable iranien.

Jalali a également ajouté : « Les deux parties ont mené des discutions approfondies sur des sujets tels que le gaz, le raffinage, la pétrochimie, le transfert d'équipements et de technologies stratégiques qui ont abouti à de bonnes décisions. »

Un plan global de coopération avec la Russie a d'ailleurs été préparé et remis aux responsables de la Fédération de Russie, a-t-il ajouté tout en proposant le lancement, par des entreprises iraniennes et russes, d'une usine commune pour produire des équipements pétroliers et gaziers et exporter ainsi davantage de produits.

Selon lui, l'Iran peut utiliser les installations et les capacités des entreprises russes dans le domaine de la production, du développement des champs pétrolifères, de la construction d'équipements et du transfert de technologies en plus d'approvisionner le marché intérieur. Les deux pays seraient ainsi en mesure d'exporter leurs produits vers des pays tiers.
 

L’Iran augmente ses importations de céréales en provenance de Russie

Le diplomate iranien a souligné que l'Iran pourrait acheter plus de 20 millions de tonnes de céréales et d'oléagineux par an à la Russie en augmentant ses importations de céréales en provenance de ce pays. Selon lui, la politique de l'Iran ces dernières années a été d'acheter un ensemble de produits agricoles particuliers à la Russie, et en 2021, l'Iran, avec l'importation de plus de 7 millions de tonnes de céréales de Russie, s’est classé au premier rang des pays importateurs de ce genre en provenance de Russie.

L'ambassadeur iranien a déclaré que Téhéran avait le potentiel de combler le déficit de l'économie de la connaissance en Russie, causé par les sanctions occidentales. Selon lui, une délégation composée de 60 représentants d'entreprises iraniennes de divers domaines s'est récemment rendue à Moscou et a eu des entretiens fructueux avec des responsables russes.

« La coopération militaire Téhéran-Moscou ne se limite pas à l'achat de matériel militaire et sert également les intérêts de sécurité des deux pays. Les relations Moscou-Téhéran ne dépendent pas des conditions étrangères. Les relations bilatérales incluent tous les domaines politiques, économiques et militaires », a-t-il conclu.

 

Mots clés