Jul 03, 2022 18:54 UTC
  • Ukraine: la Russie stoppe le HIMARS!

Conjointement à l’annonce de la prise du contrôle complète de la région de Louhansk, la Défense russe affirme que tous les missiles tirés par les forces de Kiev sur « Belgorod » ont été détruits en l’air par la DCA russe.

Faisant le bilan des dernières pertes infligées à la partie ukrainienne sur le champ de bataille, le ministère russe de la Défense a annoncé que tous les missiles tirés par les nationalistes ukrainiens sur la région de « Belgorod » avaient été interceptés et détruits, a rapporté Ria Novosti, dimanche 3 juillet.

La défense aérienne russe a abattu deux avions de chasse Sukhoi-25 de l’armée ukrainienne au-dessus des régions de Kharkiv et Mykolaïv. La DCA russe a en outre intercepté et détruit 10 drones ukrainiens survolant des régions de Zaporizhzhia, de Kharkiv et de la République populaire de Donetsk au cours de la journée et de la nuit passées.

Par ailleurs, huit roquettes tirées à partir des systèmes antimissiles à lancement multiple, dont quatre systèmes Himars mis en place dans la République populaire de Louhansk et quatre systèmes Oragan dans les régions de Donetsk, Louhansk et Kharkiv, ont été interceptées et abattues.
 

Quant aux attaques du samedi 2 juillet sur la zone frontalière de Belgorod, le ministère russe de la Défense a déclaré : « Les systèmes de défense aérienne russes ont détruit dans les airs les trois missiles balistiques qui ont été tirés par des nationalistes ukrainiens vers Belgorod. »

L’armée russe a également détruit trois pelotons d’artillerie et cinq pelotons de mortier de l’armée ukrainienne en utilisant des armes ponctuelles. De même, les forces terrestres et de l’aviation opérationnelle de l’armée russe ont pris pour cible 32 quartiers généraux de commandement, un dépôt de munitions ainsi que des militaires de l’armée ukrainiennes et leurs équipements déployés dans 287 districts.

Au total, depuis le début de l’opération militaire spéciale russe en Ukraine, 229 avions de chasse, 134 hélicoptères, 1 440 drones, 353 systèmes antiaériens, 3 893 chars et autres véhicules blindés, 704 systèmes antimissiles à lancement multiple, 3 078 canons et mortiers de campagne et 3 979 véhicules militaires spéciaux de l’armée ukrainienne ont été détruits.

Les développements surviennent alors que le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a informé, selon Sputnim, le président Vladimir Poutine de la « libération complète de la République populaire de Louhansk » du contrôle des forces ukrainiennes. La nouvelle conjointe avec celles faisant état de l’entrée des troupes russes à Lyssytchansk, la dernière ville importante de Louhansk contrôlée par les forces ukrainiennes.
 

La libération de Louhansk s’est achevée avec la chute de la ville de Lyssytchansk, ainsi que de plusieurs villes voisines désormais sous le contrôle de la Russie et des forces armées de la République de Louhansk, le ministère russe précisant que les forces de Donetsk et de Louhansk ont libéré 182 km des territoires sous contrôle des forces de Kiev.

Alors que des rapports antérieurs confirment la chute le 2 juillet de la ville de Lyssytchansk dernier bastion majeur des forces ukrainiennes à Louhansk, Kiev entend démentir l’info tout en admettant que la situation soit désastreuse.

Hormis la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine, la libération des deux républiques autoproclamées de Louhansk et de Donetsk dans la région du Donbass à l’est du pays est annoncée comme un objectif principal de l’opération militaire spéciale russe en Ukraine lancée le 24 février.

 

Mots clés