Nov 20, 2022 10:08 UTC
  • Leader : l'Arrogance supporte mal les progrès de l'Iran

Lors d'une réunion à Téhéran ce samedi 19 novembre le Leader de la Révolution islamique, l'Ayatollah Seyyed Ali Khamenei, a déclaré que les puissances arrogantes sont dérangées par les avancées scientifiques de l'Iran, car ces progrès sont considérables et révèlent la démocratie libérale propagée par l'Occident dans l'histoire.

« Les Occidentaux ont pillé le monde entier pendant plus de deux siècles à l'appui d'un discours sur la démocratie libérale. Ils sont intervenus ailleurs en prétendant le manque de liberté ou de démocratie. En conséquence, ils en ont profité pour piller les biens et les ressources des pays », a-t-il déclaré.

« L'Europe pauvre s'est enrichie aux dépens de nombreux pays riches comme l'Inde et la Chine. L'Iran n'a pas été directement colonisé, mais ils ont fait tout ce qu'ils ont pu pour l'affaiblir », a-t-il souligné.

« L'Afghanistan est un exemple sous vos yeux. Les Américains sont venus et ont commis des crimes en Afghanistan pendant 20 ans. Ils ont perpétré toute sorte d'actes criminels, ont ramené au pouvoir le même gouvernement et se sont retirés de manière humiliante. »

Il a ensuite salué la République islamique d'Iran qui a rejeté l'idée d'une démocratie libérale, a donné une identité à sa nation, l'a réveillée en s'opposant aux écoles de pensée occidentales.

« L'inimitié de l'Occident envers l'Iran est enracinée dans le fait que la République islamique continue de progresser et que le monde entier reconnaît une telle avancée. 

Si nous n'avions pas fait de progrès, si nous n'avions pas affiché une forte présence dans la région, notre voix aurait été affaiblie face à l'Amérique et à son arrogance », a renchéri le Leader de la Révolution islamique.

Par ailleurs, l'Ayatollah Khamenei a souligné que les offensives contre l'Iran ont toujours été plus grandes toutes les fois où la République islamique s'est opposée avec vigueur à ses ennemis.

Le Leader de la RII a en outre affirmé que Washington soutenu par ses alliés européens a toujours été en tête de la compagne anti-iranienne.

Selon l'Ayatollah Khamenei, tous les présidents américains, dont Jimmy Carter, Bill Clinton et Barack Obama, se sont opposés à l'Iran dans les années qui ont suivi la victoire de la Révolution islamique de 1979, et ont compté sur le soutien du régime israélien et de certains régimes de la région pour atteindre leurs pseudo buts.

« En dépit de toutes ces tentatives, les ennemis ont en général échoué. Bien entendu, ils ont causé des problèmes, tels que les sanctions, les assassinats de scientifiques nucléaires, l'application de diverses manigances politiques et sécuritaires, et ont même soudoyé certaines personnes à l'intérieur du pays pour qu'elles se prononcent contre la RII. Pourtant, ils n'ont pas réussi à empêcher la nation iranienne de progresser », a souligné le Leader.

 Faisant référence aux larges dispositifs médiatiques de l'ennemi tels que les réseaux satellitaires, l'espace virtuel et les chaînes de télévision à la solde des mercenaires visant à miner tout espoir de la population, le Leader a affirmé : « Malgré toutes ces tentatives, heureusement, dans le pays, l'espoir et le mouvement vers le progrès restent vifs. »

L'Ayatollah Khamenei a noté : « L'ennemi tente non seulement de faire perdre espoir au peuple et à la jeunesse, mais aussi aux fonctionnaires, et malheureusement, il tente également de provoquer le désespoir par le biais de la presse et du cyberespace.

Citant des exemples de progrès et d'avancées en Iran au cours des dernières semaines, le Leader a mentionné la nouvelle approche des chercheurs iraniens pour traiter la leucémie, la mise en place des installations nécessaires à l'extraction du pétrole et du gaz, le lancement d'une ligne de chemin de fer dans une partie de la province du Sistan et du Baloutchistan qui constitue un maillon important de la voie ferrée Nord-Sud, l'ouverture de plusieurs usines, la création de la première raffinerie offshore, l'exploitation de six centrales électriques, l'inauguration de l'un des plus grands télescopes du monde, le lancement d'une fusée transportant des satellites et le dévoilement d'une nouvelle fusée.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que ces exploits avaient été réalisés à un moment où l'ennemi tente de faire obstacle à ces progrès en provoquant des émeutes.

Mots clés